METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· PITBULLS IN THE…
· TESLA (usa) - B…
· DIRTY THRILLS (…
· XANDRIA (de) - …
· EXIT EDEN (de) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· PARADISE LOST (…
· SOIREE M & O OF…
· STRATOVARIUS (f…
· KORUM (FRA) - L…
· VORMELA BLACK F…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 77 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

SECRET SPHERE (it) - Ramon (Avril-2005)


Le groupe italien de power Metal, Secret Sphere, revient avec un nouvel album, plus power Metal que jamais. "Heart&Anger", comme son titre peut le laisser penser, exprime des émotions extrêmes, aussi bien très puissantes et très mélodiques, on y retrouve de nombreuses influences, ainsi que la participation d'un Orchestre symphonique (le "Secret Symphony Orchestra", constitué spécialement pour l'occasion) tout cela donnant un résultat de qualité! Entretien avec Ramon, le chanteur du groupe.

Line-up
: Ramon (chant), Aldo Lonobile (guitare), Paco Gianotti (guitare), Andrea Burratto (basse), Antonio Agate (clavier), Daniel Flores (batterie)

Discographie : Mistress of the Shadowlight (Album – 1999), A Time Nevercome (Album - 2001), Scent of Human Desire (Album - 2003), Heart & Anger (Album - 2005)



Metal-Impact. Bonjour Ramon, nous allons donc parler de votre nouvel album, Heart&Anger, qui sortira le 30 mai.
Ramon. Est-ce que tu l'as aimé ?
MI. Oui, je l'ai beaucoup aimé! C'est votre quatrième album, et j'aimerais tout d'abord savoir comment tu le comparerais avec les autres ?
Ramon. Je pense que cet album est plus mature que les précédents. On peut le considérer comme une sorte de résumé de la carrière de Secret Sphere: cet album inclut à la fois l'instinct du dernier album "Scent of Human Desire", l'aspect plus puissant de "A Time Nevercome", et aussi la passion de notre premier album "Mistress of the Shadowlight". "Heart&Anger" inclut tous ces éléments, mais d'une manière plus mature.

MI. Quels ont été vos influences musicales pour ce nouvel album ?
Ramon. Cet album est je pense le plus power Metal de tous nos albums. Notre principale influence pour cet album, c'est bien sûr la musique Metal, mais il contient tellement d'autres influences, telles que la musique symphonique, ou en fait, tout ce que nous entendons autour de nous.
MI. Mais avez-vous été influencés par des groupes en particulier ?
Ramon. Eh bien, on peut dire que nous venons de la période Helloween / Iron Maiden, qui sont une de nos premières influences, et nous mélangeons ces influences avec des éléments plus modernes.
MI. Oh, est-ce que le titre "Loud & Raw" aurait un lien avec l'album "Better than Raw" de Helloween ?
Ramon. Non, il n'y a absolument aucun lien! C'est Aldo qui a écrit cette chanson, qui tente d'exprimer et de te faire ressentir l'atmosphère qui se dégage quand tu vois un groupe sur scène et que tu es tellement excité, comme si tu étais en feu... parfois cela nous arrive de ressentir cette chaleur et de la partager avec les gens, par des regardes, des mouvements, des notes... les émotions ne peuvent pas être entièrement décrites avec des mots, alors une chanson est peut-être le meilleur moyen de les symboliser !

MI. Un orchestre de musique classique a été constitué pour participer à cet album, le "Secret Symphony Orchestra". Que peux-tu nous dire sur cette collaboration, comment cela s'est-il fait ?
Ramon. Cela avait toujours été un rêve pour nous de collaborer avec des musiciens classiques, car c'est une grande émotion d'entendre ses propres compositions jouées par de vrais instruments, c'est un son et une approche différente. Surtout pour Antonio Agate, qui compose toutes nos parties symphoniques, et qui a collaboré avec le chef d'orchestre Luigi Cociglio pour cet album, lors des séances d'enregistrement. Nous avons donc eu la chance de pouvoir le faire, car nous avons rencontré des musiciens classiques qui aimaient aussi la musique Metal, et nous avons découvert qu'ils connaissaient Secret Sphere, et ils étaient très fiers de collaborer avec nous sur cet album.
MI. Sur quels morceaux précisément peut-on entendre l'Orchestre ?
Ramon. On peut l'entendre tout au long de l'album en fait, mais les morceaux sur lesquels il est le plus présent sont: "Endless", "Where the sea ends", "First snake", "Set me free" and "Lights on".
MI. Quels sont les instruments utilisés par l'Orchestre ?
Ramon. Tous les instruments classiques de la musique symphonique y sont: tous les instruments à cordes, les violons et violoncelles, les trompettes, les percussions...
MI. En écoutant l'album, j'ai entendu un instrument qui me semblait étrange, est-ce que vous utilisez des instruments originaux sur cet album ?
Ramon. Je pense que tu fais allusion à une sorte de percussion de bois dans le morceau "Faster Than The Storm". Cela rajoutait un sens mystérieux alors nous avons décidé d'inclure cet instrument. Nous avons aussi des effets particuliers de clavier dans de nombreux morceaux, car notre claviériste est aussi très original et un peu fou! Il a des intuitions merveilleuses!

MI. Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire cet album ?
Ramon. Un an. Cela nous a pris autant de temps car en plus de la composition, il fallait organiser tout un tas de choses avec l'orchestre symphonique. Il y avait au moins 15 personnes par sessions, certains ont collaboré pour une chanson, tel que le chanteur de Labyrinth, qui est venu chanter un morceau avec nous, il y avait aussi des personnes pour les choeurs, et tous les musiciens...

MI. Peux-tu nous parler un peu du processus d'écriture, comment travaillez-vous sur un album ? Qui écrit ? Devez-vous soumettre beaucoup de choses à votre label ?
Ramon. Tout d'abord, nous pouvons assurément faire ce que nous voulons, nous sommes très libres à ce niveau. Je pense qu'une des choses qui aide Secret Sphere à faire de la bonne musique et créer une bonne atmosphère, c'est que nous travaillons comme une véritable équipe. Il n'y a pas un leader particulier, nous avons la chance de tous pouvoir apporter nos idées personnelles dans le processus de composition. Cela nous permet de nous améliorer à chaque chanson. Sinon, si une seule personne dirige et écrit tout, il n'y a pas de regard critique sur la composition, alors que là, en nous faisant mutuellement confiance, cela te permet d'améliorer ta composition.

MI. Quelle est ta chanson préférée sur ce nouvel album ?
Ramon. Ah, c'est une bonne question, mais une question difficile! (rires) Je pense que ce serait "Dance With the Devil", c'est celle que nous avons choisi pour notre clip video qui sortira en Mai.
MI. Ce sera donc votre premier single ?
Ramon. Oui.

MI. J'aimerais maintenant parler de quelques morceaux de l'album qui me paraissent intéressants, et pour chacun j'aimerais savoir quelle est l'histoire qui se cache derrière, c'est-à-dire ce que raconte la chanson, mais aussi ce qui l'a inspirée.
Ramon. Oh c'est une question intéressante!
MI. Et justement, je voulais tout d'abord en savoir plus sur "Dance with the Devil"!
Ramon. Oh, c'est bien, cela veut dire qu'elle fonctionne si tu la trouves intéressante! Cette chanson parle en fait de la passion des gens qui aiment la musique Metal. Si on parle en général de passion musicale et des gens qui décident de suivre leur passion dans la vie, on peut les considérer comme une sorte de "foule", et nous voulons lancer un appel à cette "foule", car si nous nous rassemblons tous ensemble, nous pouvons être forts. Car dans la vie, ce n'est pas facile de suivre ta passion.
En ce qui concerne le processus d'écriture, on peut dire que c'est une chanson différente des autres, car nous avons pas mal de chansons rapides, alors que celle-ci est une chanson au tempo modéré, mais elle est très représentative de la passion de l'album: elle contient à la foi des éléments puissants et des éléments plus mélodiques, même gothiques.
MI. J'aime aussi beaucoup la chanson "Set Me Free", elle commence sur un rythme très raide, et après elle est plus mélodique...
Ramon. Oui, elle commence par un riff très rapide à la batterie, puis l'Orchestre arrive. ensuite, nous avons un couplet très hard, et un refrain plus tempéré.
MI. De quoi parle ce morceau ?
Ramon. C'est une chanson qui parle de ce que tu peux ressentir quand tu es enfermé dans une cage, la cage étant sentimentale. Ces paroles ont été écrites par Andy notre bassiste et elles parlent de désillusion sentimentale, quand tu es amoureux de quelqu'un et que tu es incapable de faire ce que tu devrais faire. Tu ne peux pas vivre cet amour de la bonne manière, tu es dans une sorte de cage car tu ne peux rien faire d'autre que de l'aimer, tu ne peux pas laisser cet amour de côté...
MI. Il y a aussi "I won't say a word", sur laquelle on peut entendre une voix féminine, de qui s'agit-il ?
Ramon. C'est Vera Quarleri, qui chantait aussi sur notre album précédent. C'est grâce à un ami que cette collaboration s'est faite. Dès que nous avons entendu sa voix, nous l'avons trouvée si sensuelle. Ce qui est sympa, c'est que nous l'avions juste invitée pour improviser des paroles sur cette musique, et elle a eu la capacité de donner immédiatement la bonne émotion. Tout ce que nous avons enregistré avec elle, c'est la première prise, improvisé donc.
MI. C'est excellent ! S'agit-il d'une chanson d'amour ?
Ramon. Oui, c'est une sorte de chanson d'amour. Elle parle d'une fille qui ne fait pas partie de ta vie, mais qui a laissé un souvenir très fort dans ton coeur.
MI. Le morceau "Lights On" est intéressant, il a un début très Heavy également...
Ramon. Oui. Les paroles de ce morceau parlent de l'intense émotion de jouer sur scène à travers le monde. "Lights On" ("Lumières Allumées") correspond en fait aux lumières de la scène. Ce morceau parle à la fois de la dure vie des musiciens qui sont loins de chez eux, mais aussi de l'intense satisfaction que cela t'apporte.
MI. La chanson "Leonardo Da Vinci" est-elle un hommage au personnage ?
Ramon. En fait ce morceau a été inspiré par le livre "Da Vinci Code". Mon guitariste Aldo et le bassiste Andy avaient lu le livre et ils ont eu envie d'écrire une chanson sur ce thème , car cela stimule vraiment l'imagination.
MI. J'aime aussi beaucoup la chanson "You Still Remain", dont l'air est très romantique..
Ramon. C'est une chanson que j'ai écrit personnellement, donc je peux t'en parler!
MI. Oh, tu vas pouvoir tout me dire! (rires)
Ramon. En fait, c'est une chanson d'amour, mais pas dans le sens classique de l'amour. Elle a été inspirée par l'amour pour une fille, mais elle parle de l'amour en général. A travers ce morceau, je souligne que l'amour n'a pas besoin de la possession, tu n'as pas besoin de faussement donner foi à cet amour du style "l'amour pour la vie"...
MI. Est-ce que tu as écrit d'autres chansons sur cet album ?
Ramon. Oui, j'ai personnellement écrit les paroles et la structure de "Faster Than The Storm", mais il ne faut pas oublier que nous travaillons toujours tous ensemble sur chaque chanson, après qu'une idée ait inspiré les autres!
MI. Nous avons déjà parlé de beaucoup de chansons, y'a-t-il une autre chanson importante dont tu souhaiterais parler ?
Ramon. Oui, je pense que la chanson "No Reason Why" ("Aucune Raison") a des paroles très importantes, car elle a été inspirée par le terrorisme. Nous avons vu une photo sur les explosions à Madrid, il y avait une fille brûlée vivante dans un train, et c'était vraiment très très dur à regarder. Nous avons voulu en parler, car cela était très important pour nous.
MI. Oh, je comprends maintenant le titre de cette chanson, quand on voit ces images, on ne peut pas trouver de raison qui justifie cela...
Ramon. Oui, exactement, avec ce titre nous voulons dire que tu peux croire en ce que tu veux, mais quand tu touches à la vie de quelqu'un, il n'y a aucune raison valable qui justifie cela.

MI. Parmi tous ces morceaux, certains sont très rapides, d'autres ont un rythme bien plus lent et mélodique... Tu n'as pas peur que cela vous prive d'un certain public? Ceux qui aiment les morceaux très speed n'aiment pas toujours les morceaux plus mélodiques...
Ramon. En premier lieu, nous n'avons jamais peur de ce que les gens aiment ou n'aiment pas, car chacun a ses goûts personnels, si nous essayons de suivre la majorité nous n'arriverions nulle part. D'un point de vue marketing, nous composons un album, nous ne créons pas un produit. Dans cet album, nous avons des chansons rapides car nous voulions exprimer des sensations extrêmes et furieuses (surtout notre batteur, héhé!) alors que les atmosphères mélodiques et mélancholiques sont toujours présentes, même quand les refrains sont catchy. Les chansons les plus lentes expriment cet esprit gothique, par les yeux d'un groupe de power Metal!

MI. J'aimerais savoir, selon toi, qu'est-ce qui rend Secret Sphere différent des autres groupes de Metal ?
Ramon. Comme je te le disais, notre principale caractéristique c'est de travailler vraiment comme une équipe. Il ne s'agit pas d'une quête, il ne s'agit pas de composer pour vendre des albums, c'est vraiment un moyen pour nous d'exprimer nos sentiments et nos aspirations de la meilleure manière possible. C'est peut-être pour cela que nous nous sentons si vivants à faire de la musique.

MI. Peux-tu me dire qui a réalisé la pochette de l'album ?
Ramon. La personne qui a fait la pochette, ah, c'est curieux n'est-ce pas, c'est la même personne à qui la chanson "You Still Remain" est dédicacée. C'est cette fille qui a inspiré la chanson, et c'est elle qui a réalisé la pochette. Comme quoi tout s'assemble!...

MI. Est-ce que vous prévoyez une tournée bientôt ?
Ramon. Oui, nous sommes en train d'étudier une collaboration avec une agence danoise de réservations. Nous pensons faire une tournée promotionnelle, peut-être pas cet été car l'album va sortir à la fin du mois de mai, et il a été assez difficile de tout organiser jusque là. Mais peut-être à la fin de l'été, ce serait super de partir en tournée, avec un groupe plus important.
MI. Tu penses que vous viendriez en France ?
Ramon. Oui, bien sûr, en France nous avons un bon public. Je sais qu'il y a beaucoup de fans de power Metal en France.
MI. Pourtant, la plupart des groupes de Metal pensent qu'il est très difficile d'être connu en France...
Ramon. Il y a peut-être un public Metal moins large qu'en Allemagne par exemple, mais je ne sais pas, je pense que Secret Sphere y a un bon public. Nous sommes venus jouer il y a 2 ans avec Edguy, nous avons fait 3 concerts, et nous avons eu un bon public.

MI. Allez-vous bientôt sortir un DVD ?
Ramon. Oui, je pense, nous avons déjà le clip vidéo, nous sommes en train d'en tourner un deuxième et nous avons beaucoup d'éléments de coulisses qui pourraient être sur un DVD!

MI. J'aimerais te poser quelques questions sur toi maintenant, et tout d'abord, j'aimerais savoir si tu as un nom de famille! Car sur votre site, il n'est indiqué que "Ramon"...
Ramon. Ramon est mon nom de scène, mon vrai nom c'est Roberto Messina. J'ai eu l'idée de prendre le nom Ramon en rencontrant un enfant à Mexico, qui m'a décidé en ne me disant que 2 mots.

MI. Quels sont tes films préférés ?
Ramon. Mon film préféré pourrait être "Tueurs Nés" mais je ne suis pas aussi sensible en ce qui concerne les films que la musique. J'aime beaucoup regarder des films, mais plus comme une distraction, un passe-temps, pas comme une vraie passion.

MI. Est-ce que tu aimes lire ?
Ramon. En fait, je préfère écrire plutôt que lire. J'écris de la poésie et des histoires, des histoires d'amour, un mélange de choses humoristiques et philosophiques, cela dépend de mon humeur.
MI. Tu écris cela pour toi, ou bien est-ce que ça a été publié ?
Ramon. Non, pour l'instant j'écris juste pour moi-même. Mais je pense vraiment que je trouverai un moyen d'en faire une deuxième carrière, car j'aime vraiment écrire.

MI. Quels albums écoutes-tu en ce moment ?
Ramon. J'écoute "Empire" de Queensryche, tout ce qui est de Symphony X, et j'écoute plein de choses différentes, pas seulement de la musique Metal, par exemple, j'écoute aussi de la musique classique, de l'opéra...
MI. L'opéra est assez proche de la musique Metal...
Ramon. Oui, cela va assez bien ensemble. Nous avons par exemple demandé à une chanteuse d'opéra de chanter sur l'album.
MI. Et certains chanteurs de Metal prennent des cours de chant d'opéra…
Ramon. Oui, et c'est pour cela je pense que la musique Metal n'est pas si énigmatique et si bizarre que les gens qui ne la connaissent pas le pense. Car pour pouvoir jouer et chanter du Metal, il faut avoir appris de bonnes techniques musicales, ce qui n'est pas le cas pour tous les styles de musique.

MI. Quels sont tes activités favorites en dehors de la musique ?
Ramon. Je fais beaucoup de sports, et j'écris. Ce sont mes activités artistiques, car je considère aussi le sport comme un art. Je fais surtout du jogging, mais aussi du Kung-Fu et de la natation. J'aimerais me spécialiser dans de la danse classique, mais je ne sais pas, c'est peut-être un peu tard pour commencer!!

MI. Quel est ton meilleur souvenir ?
Ramon. Eh bien, celui qui me vient à l'esprit en ce moment, c'est une journée très étrange que j'ai passé à Mexico. Es-tu prête, car cela va devenir vraiment très bizarre. J'avais mangé des champignons à Mexico, tu sais, des champignons?... et ça a été une expérience vraiment très cool, non pas parce que je prend part à ce genre de choses, mais parce que c'était à cet endroit particulier, nous étions dans les ruines des Maya, au milieu de la jungle, et j'ai commencé à penser à ma vie, au sens de la vie, et cela allait bien plus loin que les champignons, il s'agit de vivre pour vivre quelque chose, et non pas pour avoir et accumuler de plus en plus, car au bout du compte, tu perdras tout...

MI. Quels sont tes projets ?
Ramon. Penser à l'album et le promouvoir de la meilleure façon, partir en tournée, peut-être faire des festivals. Je pense que nous allons très rapidement commencer à travailler de nouvelles chansons, peut-être dans un mois, car même si nous venons à peine de finir cet album, nous avons déjà de nouvelles idées.

MI. Pour conclure cette interview, as-tu quelque chose de spécial à dire à tes fans français ?
Ramon. Oui, merci à tous les fans français qui continuent à nous écrire sur le site, merci à tous ceux qui nous suivent quand nous venons jouer ici !


Ajouté :  Mardi 19 Avril 2005
Intervieweur :  Eowyn
Lien en relation:  Secret Sphere Website
Hits: 22222
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/11/2017 à 04:15:39 en : 0,1183 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar