METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· OBITUARY (usa) …
· IRREPRESSIBLE W…
· APOCALYPTICA (f…
· SIMO (usa) - JD…
· PRISTINE (no) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SISTER (se) - M…
· HATE ETERNAL (u…
· WATAIN (se) - N…
· ALICE COOPER (u…
· BEHEMOTH (pl) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 72 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

HARTMANN (de) - III (2009)






Label : SAOL (Service for Artist Owned Labels) / H'Art
Sortie du Scud : 13 novembre 2009
Pays : Allemagne
Genre : Rock
Type : Album
Playtime : 11 Titres - 49 Mins





Artiste discret, talentueux et d'une gentillesse rare, Oliver Hartmann poursuit son petit bonhomme de chemin, suivi d’un œil attentif par ceux qui connaissent déjà son parcours, royalement ignoré par ceux pour qui son nom n’évoque rien du tout. Dire qu’Oliver Hartmann a roulé sa bosse relève de l’euphémisme. Après avoir été le chanteur du groupe de Metal progressif CENTERS, il a activement participé aux quatre premiers albums d’AT VANCE, dont le magistral Only Human (2002), avant de plier bagage et de se lancer dans SA carrière solo. Sans toutefois oublier d’apporter sa pierre aux édifices AVANTASIA, GENIUS et autres EMPTY TREMOR. Pour faire court, Oliver Hartmann n’a rien d’un débutant, et son talent n’a d’égal que sa modestie.
Si par le passé, ou via tous les projets où il joue les guest-stars, Oliver excelle dans le Power Metal mélodique, il a néanmoins choisi, pour lui-même, de laisser libre cours à sa passion pour le Rock en général, et le Blues Rock classieux en particulier. Sa voix, qui n’est pas sans rappeler par instants un certain David Coverdale (mais de façon moins directe qu’un Jorn Lande par exemple), chaude et éraillée, s’y prête à merveille. Son premier album, Into The Light (2005) avait frappé un grand coup. Puis Home (2007) a suivi. Et aujourd’hui, Oliver Hartmann et son groupe accouchent d’un troisième opus sobrement intitulé III.
Encore moins Hard que ses prédécesseurs, III est équitablement partagé entre titres Rock et ballades plutôt variées. Côté Rock, on note que les influences d’Hartmann sont puisées bien au-delà du Metal seul : « I Won’t Get Fooled Again » sent le Bob Seger à plein nez, tandis que le sensuel et groovy « From Outta Space » penche du côté d’AEROSMITH et Glenn Hughes. Hartmann vit avec son époque (« Right Here Right Now »), et parvient même à nous décrocher un sourire amusé sur l’entraînant « Lost In Havanna ».
Dans un registre plus calme, bien que les titres cités plus hauts ne débordent pas d’agressivité, vous l’avez compris, Oliver étend son répertoire de façon très naturelle, passant d’une ballade intimiste voire bluesy (« Forgotten Innocence ») à une comptine celtique ma foi bien ficelée (« Don’t Give Up Your Dream »). Le duo avec Tobias Sammet (EDGUY / AVANTASIA) se veut à la fois émouvant et musclé, mais on l’aurait aimé plus poignant. Quant à « Don’t Tell Me It’s Over », voilà venue la chanson parfaite pour passer une soirée en amoureux, les yeux dans les yeux, avec la belle qui fait chavirer votre cœur.
Tout au long de III, Oliver Hartmann chante juste, pas seulement sur les bonnes notes, non, il chante juste car il le fait tout en humilité, n’en faisant jamais trop, parvenant à donner le frisson tout en retenue. C’est la marque des grands. Et cela compense, en toute sincérité, un niveau de composition qu’on aurait aimé plus élevé, au-delà du fait qu’il n’y ait aucun véritable « tube » à se mettre sous la dent. Peut-être qu’Into The Light (2005) avait placé la barre un peu haute, finalement. Au même titre que Home (2007), il faut plutôt voir III comme l’album élégant d’un artiste qui a encore beaucoup de choses à dire.



Ajouté :  Dimanche 21 Février 2010
Chroniqueur :  NicoTheSpur
Score :
Lien en relation:  Hartmann Website
Hits: 8517
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des CD Reviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 24/11/2017 à 00:59:38 en : 0,118 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar