METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SIMO (usa) - JD…
· BRAINSTORM (de)…
· TRIOSPHERE (no)…
· DRAGONFORCE (uk…
· OVERKILL (USA) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SCORPIONS (de) …
· HELMET (usa) - …
· LOFOFORA (FRA) …
· HACRIDE (FRA) -…
· CALIBAN (de) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 65 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

POP EVIL (usa) - Leigh Kakaty et Davey Grahs (Mars-2014 / ITW-VIDEO)



POP EVIL, un nom équivoque pour un groupe américain qui vient du Michigan et qui pratique un Rock Metal typique US calibré pour sévir sur les ondes. Depuis la sortie de War Of Angels, le combo vit un rêve éveillé et caracole en tête des charts américains (deux singles classés numéro 1) au même titre que FIVE FINGER DEATH PUNCH ou ESCAPE THE FATE. Et comme si cela ne suffisait pas, nos bad boys se sont offert le luxe d'inviter Mick Mars (MÖTLEY CRUE) sur le morceau "Boss Daughter" histoire de pimenter le tout. Pourtant le gang est encore totalement inconnu en Europe même s'il est évident que ce n'est pas pour très longtemps vu les efforts qu'ils effectuent afin de ne plus rester noyé dans la masse. Il faut dire qu'avant 2014, le combo n'avait jamais foulé les terres du vieux continent malgré 13 ans d'existence et trois albums à leur actif. Il semblerait que depuis leur signature avec le prestigieux label Eleven Seven Music (MÖTLEY CRUE, PAPA ROACH, BUCKCHERRY) les choses ont tendance à évoluer d'une manière très rapide. POP EVIL s'est ainsi vu propulsé en un éclair en première partie de FIVE FINGER DEATH PUNCH sur toute leur tournée européenne, un must pour une formation dont personne ne connaissait le nom il y a encore quelques mois. Une chose est sûre, la machine à single POP EVIL est désormais lancée et rien ne semble plus pouvoir l'arrêter. Il aura fallu un an pour que Onyx leur troisième méfait sorte dans les bacs de France et de navarre. Si la gestation aura été longue en Europe, de l'autre côté de l'atlantique tout va pour le mieux pour les petits gars du Michigan, tout semble leur sourire. Onyx n'est pas simplement un opus gorgé d'hymne Metal plus accrocheur les uns que les autres mais est aussi bien plus ambitieux qu'il n'y parait de prime abord. Basé sur une trilogie concept développant des thèmes sombres et dramatiques qui retracent le destin d'une jeune fille qui tombe dans les travers de la drogue, il prouve que POP EVIL a quelque chose a apporter de plus à travers ses textes et sa musique. Ce côté noir n'a pas eu d'effet négatif sur le côté accrocheur des morceaux bien au contraire, Onyx s'annonce déjà comme une réussite avec deux singles qui cartonnent sur les radios Rock américaine. Un succès qui annonce un avenir radieux pour la formation de Grand Rapid. Devant un tel phénomène, MI se devait d'en savoir un peu plus sur ce combo au nom mystérieux et provocateur. Rien de tel qu'une rencontre en tête à tête pour élucider l'affaire. C'est donc au lendemain de leur concert au Bataclan que nous avons pu coincer Leigh Kakaty et Davey Grahs, les deux membres fondateurs de POP EVIL, pour qu'ils nous racontent leur parcours atypique ! Entretien avec deux musiciens très sympathiques qui n'ont pas hésité à se lever très tôt malgré la fatigue pour aller visiter la capitale avant d'assurer leur concert et la promotion d'Onyx ! Bref, ils sont boostés à bloc et ils en sont fiers. Magnéto les gars, c'est à vous !

Line-up
: Leigh Kakaty (chant), Davey Grahs (guitare), Nick Fuelling (guitare) Matt DiRito (basse), Chachi Riot (batterie)

Discographie : Lipstick On The Mirror (2008), War Of Angels (2011), Onyx(2013)

Traduction / Retranscription : Laurent Machabanski



Metal-Impact. Bonjour à tous les deux, vous avez l'air en pleine forme. C'est le sport qui vous donne autant la pêche ? [Rires] ...
Leigh Kakaty. [Rires] ... C'est le show d'hier soir à Paris. Le public était super et c'est impossible de ne pas être excité après un concert pareil.

MI. C'est votre premier passage à Paris ?
Leigh. Oui, c'est notre première tournée européenne et nous ne savions pas à quoi nous attendre. C'est notre première grosse tournée. Dans les grandes villes, tu dois généralement réveiller le public. J'ai grandi aux USA et un jour tu rêves de venir voir des villes comme Paris. C'est indescriptible l'émotion qu'il y a d'être à Paris, avec des fans de hardcore pour t'accueillir. Nous ignorons qu'il y avait un public hardcore à Paris.

MI. Comment se passe cette tournée avec FFDP (FIVE FINGER DEATH PUNCH) ?
Davey Grahs. C'est plutôt impressionnant. La tournée est incroyable.

MI. Avez-vous ressenti de la pression sur le fait d'ouvrir pour eux sur cette tournée européenne ?
Leigh. Je ne pense pas. Nous avions déjà joué avec eux aux USA. Nous faisons un peu la même chose à notre façon. En 2009, nous avons fait la tournée avec JUDAS PRIEST pour le 30ème anniversaire de l'album British Steel. Depuis cette période, il n'y a plus grand-chose qui nous impressionne en fait. Nous étions ovationnés tous les soirs. Les fans restent des fans et quand tu arrives à les faire bouger, alors ils adorent ce que tu fais. Peu importe ce que tu fais. Paris ne déroge pas à la règle. Le public était en communion avec nous. C'est le meilleur public, et bien meilleur que les USA car les fans réagissent à chaque instant. C'était impressionnant. Nous avons vraiment hâte de revenir. Nous aurions voulu jouer encore plus longtemps.

MI. Que représente JUDAS PRIST pour toi ? Est-ce que tu es fan de ce groupe ?
Leigh. Oui, nous sommes des grands fans de JUDAS PRIEST. Nous avons commencé à percer aux USA à cette époque. Tous les soirs le public criait PRIEST et huait pour faire du bruit. Et à la fin de chaque set nous avons eu le droit à une standing ovation. Les fans de PRIEST sont reconnaissants car ils viennent avec leurs enfants pour rechercher la nouveauté. C'est un public jeune qui dégage de la nouvelle énergie et c'est ce qui représente la nouvelle génération.

MI. Tu as écrit une chanson avec Mick Mars (MÖTLEY CRUE). Peux-tu me dire comment s'est passée cette collaboration et comment l'as-tu rencontré ?
Leigh. Quand nous avons fait notre deuxième album War of Angels, au premier abord nous avions fait quelque chose d'intéressant et d'amusant. Nous pouvions collaborer avec n'importe quel groupe et surtout celui que nous adorons en l'occurrence MÖTLEY CRUE. Nous avions envie de travailler avec Mick car ses guitares sont fascinantes et entrainantes. Elles hurlent le Rock'n'Roll. Mick voulait travailler avec nous aussi et le rêve est devenu réalité. Il était intéressé car il aimait bien notre groupe. Le plus drôle fut lorsque nous avons filmé la vidéo avec lui et sa guitare et toute l'équipe. Pour nous c'était un honneur qu'il soit sur le clip et c'est pour cela que nous le respectons. C'est la première fois qu'il jouait de la guitare dans un clip vidéo. C'est certainement la chanson la plus populaire que nous interprétons. Il n'y a aucun doute.

MI. Il y aussi un quelqu'un qui joue en play back dans cette vidéo...
Leigh. Absolument ! [Rires] ...


MI. C'est un bon ami à toi ?
Leigh. Il aime penser que nous l'aimons. Mais nous sommes amis depuis si longtemps [Rires] ...

MI. POP EVIL a débuté en 2001. Pourquoi a t il fallut attendre si longtemps la sortie de Wars Of Angels ?
Leigh. Nous n'avions pas d'argent. Nous venons d'un bled dans l'ouest du Michigan qui s'appelle Grand Rapids. C'était dur car nous ne savions pas comment gagner de l'argent auparavant. Nous étions au collège et nous passions notre temps à jouer et boire dans les bars. Nous avons dû épargner pour enregistrer notre album et demander à un bon producteur de Detroit d'enregistrer une démo avec nous. Durant les premières années nous n'arrivions pas à économiser et on dépensait tout l'argent qu'on gagnait. C'était une grave erreur quand on y repense. Après nous avons travaillé avec Kid Rock notre producteur de Detroit pour enfin travailler sur War Of Angels.

MI. Vous avez travaillé deux fois avec Johnny K comme producteur ? Pourquoi l'avoir choisi et qu'a t'il apporté au groupe ?
Davey. Il a fait tant de choses dans sa carrière. Nous avons travaillé ensemble sur War of Angels et c'était important pour nous. Il nous a permis d'avoir tous ces hits que l'on peut entendre à la radio. Cette fois-ci, nous sommes plus confiant en notre groupe. Nous avions la possibilité de travailler avec lui différemment et le résultat est impressionnant.

MI. Le troisième album s'intitule Onyx ? Quelles sont les différences essentielles entre War Of Angels et celui-ci ?
Davey. Le producteur ! [Rires] Nous avons perdu notre guitariste donc c'est un album avec un nouveau guitariste.
Leigh. Nick Fuelling est le nouveau lead guitar de POP EVIL et il nous a fallu reconstruire les fondations en quelque sorte. Nick et Johnny K ont travaillés ensemble d'une manière incroyable pour la première fois. Nick est quelqu'un de très humble. Si ce gars n'était pas aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur je ne pense pas que cela aurait marché avec nous. Il y a tellement de choses que j'aimerais rattraper. Mais tu ne peux rattraper le temps ou ce que nous avons fait avant. Nick a compris cela. Il a dit qu'il s'en fichait. Nick n'est pas seulement le guitariste solo mais c'est aussi un membre du groupe à part entière. Ce qu'il a fait en studio est un bon exemple de bonne énergie, cela a donné des superbes chansons dans la mesure où il joue de la guitare. Ce qu'il a fait sur Onyx est fantastique. Nous savions ce que nous voulions et nous avons poussé Johnny à faire de même. Nous ne voulions pas dévaloriser Nick. Avec Onyx nous ne voulions pas être un groupe de pacotille mais un groupe de Heavy Metal. Nous voulions sortir de cette frustration d'une manière positive. Nous avons fait un album pour nos fans de Rock et c'est tout. C'est ce que nous avons fait.

MI. Cela a été un choc de perdre Tony Greve qui a travaillé tant d'années avec vous ?
Leigh. Oui car nous ne savions pas comment remplacer Tony à cette époque. La bonne nouvelle fut que Nick nous soit envoyé comme un cadeau. Nous ne pouvions imaginer à quel point ce guitariste était talentueux. Encore une fois pour parler de sa compétence, je dirai que c'est un guitariste très talentueux et il a appris notre répertoire en 24 heures. C'est un leader car il arrive à trouver des riffs fabuleux et dans la plupart des cas bien meilleur que Tony. C'est génial de travailler aussi facilement avec un gars comme lui qui a la tête sur les épaules. Il vient d'une famille magnifique et ça marche bien avec nous. Notre famille nous a aidés depuis le début. Notre relation est très liée à la valeur de la famille aussi. Nous ne disions pas à nos parents que nous allions devenir des stars. L'importance de la communauté familiale dans le Michigan est très importante. Nos parents travaillaient dur pour élever leurs enfants. C'est pourquoi nous sommes fidèles et honnêtes vis-à-vis de nos fans. Nick a ses valeurs profondes bien établies en lui. Il est venu renforcer ce côté avec la guitare. Il est respectueux et c'est le futur de POP EVIL.

MI. Comment c'est d'être un groupe de Rock du Michigan qui se retrouve dans cette nouvelle vague de Rock US ?
Leigh. Oui, nous avons un peu participé à ce nouveau phénomène. Nous venons d'un milieu ouvrier, ce sont des gens qui portent des blouses de travail. Notre vision des choses est le travail. En insistant sur le travail, tu peux y arriver à un moment donné. Nous voulions construire notre carrière et ne pas être un groupe qui échoue. Il fallait persévérer encore et encore pour arriver à notre but. C'est ce que l'on appelle la mentalité du Michigan.

MI. Est-ce que tu crois être un précurseur dans ta ville ?
Leigh. Non, je ne pense pas. Nous essayons d'être le plus naturel possible. Nous avons été éduqué avec le Rock et les choses ont été dures pour nous. Notre musique vient des racines de Bob Seger, KISS et Detroit Rock Cityw. C'est tout ce que nous connaissons. Nous ne pouvions pas payer notre loyer tous les mois. C'est cette mentalité qui te rend capable de faire telle ou telle chose et qui te donne l'envie de le faire. Ca te permet aussi de te rappeler d'où tu viens.

MI. Tu as écrit une chanson pour une équipe de football américain : "In The Big House"...
Leigh. Oui, nous sommes très branchés sport aux USA. L'exercice physique à une importance particulière pour moi. La mentalité sportive de gagner est un trait de notre caractère et dans un groupe de Rock comme le nôtre, c'est important. Nous essayons de gagner des batailles tous les jours. C'est un peu la loi du sport. Nous devons taper à de nombreuses portes pour faire connaître POP EVIL. Nous ne pouvons pas encore remplir des stades pour donner des concerts mais quand il s'agit de jouer de la musique, on relève le défi ! [Rires]

MI. Tu as aussi fait la même chose pour le Basket Ball. C'était quelque chose qui te tenait à cœur ?
Leigh. Oui c'était très important. Nous avons fait un remix avec le légendaire RUN DMC. Quand RUN DMC te dis de faire du Rock sur son rap tu t'exécutes. Les fans de RUN DMC ne font que grandir et nous sommes aussi des fans des années 90. Nous aimons tous les styles de musiques. Je pense que c'est bien d'être créatif pour élargir ton audience et qu'aussi tes fans soient exposés à un spectre plus large. Les RUN DMC ont ajouté leur voix et nous notre son Rock.

MI. Est-ce que vous envisagez de plus en plus d'avoir des invités sur album ou en live ?
Davey. D'un point de vue artistique, c'est toujours intéressant de rencontrer de nouveaux artistes et de travailler ensemble. Dans le futur, nous le ferons c'est sûr.

MI. Vous y pensez pour le prochain album ?
Davey. Probablement. Nous sommes ouverts lorsqu'il s'agit d'amuser nos fans et par le fait nous aussi. Collaborer avec de nouvelles personnes c'est toujours bien car tu travailles comme un groupe. Tu apprends et tu deviens meilleur. Plus tu travailles avec des gens extérieur, meilleur tu deviens. C'est surtout l'expérience de la vie qui te rend meilleur pour écrire de plus belles chansons et au final produire de meilleures performances en public.

MI. Pourquoi appeler l'album Onyx ?
Leigh. Au départ nous étions un peu frustré et nous ne savions pas comment cela allait se passer. Puis avec Onyx, cette frustration est descendue. "Onyx" est une chanson obscure et intemporelle. Nous souhaitons prendre l'avantage sur le temps.

MI. Vous avez fait deux vidéos clips dont "Trenches". Quel est le thème de ce morceau ?
Leigh. Les deux clips que nous avons réalisés sont pour nos fans, c'est une manière de combattre l'adversité d'une manière positive. Ces vidéos ont été vues du côté de la perspective féminine et la manière dont la musique peut guérir les gens.

MI. Pourquoi avoir réalisé les clips en Suède ?
Leigh. Nous sommes des amis d'AVATAR et nous avons toujours été impressionnés par leurs vidéos. Nous avons les mêmes managers et c'est pour cette raison que cela s'est fait en Suède. Notre amitié fonctionne bien. Nous avons d'ailleurs donné des concerts ensembles qui se sont très bien passés.

MI. Vous avez fait une tournée avec STONE SOUR. C'était une bonne expérience ?
Leigh. Oui, c'est la plus grosse tournée que nous avons fait. C'était incroyable. Le sommet a été la connexion avec le public et nous aimerons avoir le même retour en Europe qu'aux USA. On s'est tellement battu pour en arriver là qu'il est impératif maintenant que l'on soit connu partout maintenant. Ça commence à devenir le cas grâce notre musique.

MI. Comment était l'ambiance ?
Davey. STONE SOUR est un groupe fantastique. Leurs fans sont fous. Cory Taylor est génial par rapport à ce qu'il fait et ce qu'il est devenu. C'est un honneur pour nous de jouer avec des gens reconnus comme STONE SOUR et FFDP. Nous allons faire de plus en plus de tournée et je pense que l'heure de POP EVIL est arrivée.

MI. Vous allez aussi tourner avec ESCAPE THE FATE aux USA...
Davey. Notre prochaine tournée se fera quand on rentrera à la maison. Nous prendrons un peu de vacances avant ces concerts. Cela va nous faire du bien de revenir à la maison.

MI. Est-ce que vous pensez au prochain album ?
Davey. D'une manière minimaliste, oui. Pour l'instant, nous sommes sur Onyx et soutenons l'opus. Nous continuons à travailler et on garde à l'esprit ce qui va se passer tout au long de l'année.

MI. Vous êtes en pleine tournée européenne avec FFDP. Quels sont les groupes avec qui vous aimeriez jouer dans le futur ?
Davey. Je pense qu'il y en a plein. Nous avons raté la tournée avec AVENGED SEVENFOLD et FFDP qui a eu lieu quelques mois auparavant. Ils sont au top musicalement et ce serait bien de faire une tournée européenne avec eux. J'aimerai aussi jouer avec AEROSMITH. Nous sommes prêts à jouer avec n'importe quel groupe de toute façon.

MI. Maintenant que tu connais RUN DMC, ça fait un lien avec AEROSMITH...
Leigh. [Rires] ... Exactement, maintenant je peux jouer avec AEROSMITH sur "Walk this way" et on y va ! [Rires]

MI. Quelle est la signification de POP EVIL ?
Leigh. "Pop" c'est comme populaire. Nous faisons de la musique Rock et Metal. Ca nous emmerdait ce côté populaire et ça a un côté très frustrant. Pour nous, la pop c'est le démon et le côté maléfique est bien plus motivant pour nous car nous aimons les contradictions. C'est pour nous dire que nous devons toujours combattre pour le Rock et le Metal. C'est ce que l'on doit faire pour arriver à nous mettre sur le devant de la scène, c'est un combat permanent.

MI. L'image du groupe sur scène est-elle importante pour vous ?
Leigh. Nous priorisons notre image et surtout notre énergie sur scène. Si tu vas à un de nos concerts, tu verras cinq types jouer avec leurs instruments pour faire une performance. Tu verras beaucoup d'interaction et d'énergie sur scène. L'image est importante pour POP EVIL, c'est évident.

MI. Sur votre site, il y a beaucoup d'image, de photos !
Leigh. Onyx vient d'un endroit obscur. Les fans sont là pour voir des groupes de Rock car tu ne peux pas te fier uniquement à ce que tu écoutes à la radio. Les grands groupes jouent toujours avec des combos de première partie moins connus. C'est pourquoi tu dois prouver à ses fans que tu mérites aussi le succès. Et il faut aussi qu'ils se rappellent de nous avoir vus trois mois auparavant à Paris, ne pas oublier le concert d'hier soir. Les fans doivent se dire que ces gars-là étaient super comme FFDP. Tout ce qui peut les faire penser à nous est important.

MI. Quel est le plus beau compliment que tu as eu d'un fan ?
Leigh. Je crois que j'en ai eu un de Belgique qui disait que nous étions fantastiques. C'est un fan belge qui m'a dit que nous avions ouvert le festival. Ce n'était pas vrai. Il semble que vous êtes un groupe de première partie. Je lui ai répondu que non. Je lui ai dit que ce n'est pas parce que tu ne nous connais pas que l'on est un groupe de première partie. C'est un beau compliment et c'est la magie de la tournée européenne. C'est un contrat gagnant-gagnant avec les fans. A la fin de la journée ils dépensent leur argent pour s'amuser. C'est dommage de dépenser tant d'argent et de ne voir qu'un seul groupe alors qu'il y en a plein pour le même prix. Aux USA, ils viennent voir uniquement les grosses têtes d'affiches. Alors qu'en Europe ils ouvrent les portes tôt, les gens veulent aussi voir jouer les groupes de premières parties. En Europe, tout le monde est présent à notre show.

MI. Pour conclure, en tournée vous êtes du genre à aimer faire la fête ou à être très professionnel avec les contraintes que cela implique ?
Leigh. Oui, nous sommes plutôt professionnels car nous réalisons que nous avons beaucoup de responsabilités maintenant. Plus ton groupe devient célèbre, plus tu te lèves tôt ! [Rires] ... Nous nous réveillons à 8 heures le matin et parfois 7 heures comme hier. Tu dois être debout et prêts pour faire ce que tu as à faire. Il faut prendre tes responsabilités car tu représentes le groupe en permanence. Les gens comptent sur toi et dépensent de l'argent pour toi. Plus tu es égoïste, plus tu pactises avec le diable et le plus tu le paieras. Si tu veux avoir une carrière, tu dois te pacifier et faire la course dans tous les sens du terme (je suis un coureur rapide). Nous faisons aussi la fête mais nous choisissons le bon moment pour s'y consacrer. Comme nous faisons le tour du monde, il n'y a pas beaucoup de jours de repos.

MI. Merci. Quelque chose à ajouter ?
Davey. Oui, nous voulons remercier tous les fans. Voyez par vous-même et écoutez Onyx de POP EVIL pour savoir comment ça sonne. Vous y trouverez des mélodies dures, entrainantes et directes. Si vous aimez le Rock, soutenez-le car nous avons besoin de vous. Révoltez-vous !
Leigh. Merci pour l'interview.

Interview : POP EVIL (usa) - Leigh Kakaty et Davey Grahs (Mars-2014 / ITW-VIDEO)


Ajouté :  Dimanche 26 Avril 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Pop Evil Website
Hits: 2809
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 18/11/2017 à 03:26:52 en : 0,1133 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar