METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· NILE (usa) - Ka…
· MASS HYSTERIA (…
· THE OLD DEAD TR…
· AMARTIA (FRA) -…
· SETH (FRA) - He…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· SAXON (uk) - El…
· MANIGANCE (FRA)…
· SCEN'ART METAL …
· NINE INCH NAILS…
· ENTOMBED (se) -…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 76 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

METAL THERAPY FESTIVAL (FRA) - St Exupéry à Woippy (17/04/04)


Autre Groupes Présents au concert : DVORHEAD + INSANE + LIFEKIT + SUBLIME CADAVERIC DECOMPOSITION + SEVER TORTURE + DEFDUMP + DO OR DIE + SCARVE + SEYMINHOL + KILLERS + ABORTED + KATAKLYSM + LOUDBLAST + CANNIBAL CORPSE + CLAWFINGER + PALINDROME
Date du Concert : Samedi 17 avril 2004
Lieu du Concert : St Exupéry (Woippy, France)

Il y a longtemps que la Lorraine n'avait pas vu ce type d'événement Métal. 15 groupes pour plus de 15 heures de musique. Par obligations personnelles et vu l'heure (11 heures du matin) à laquelle débutait ce festival, je n'ai pu assister aux débuts des hostilités. Les choses ont été faites en grand, écran géant, stand de merchandasing pour chaque groupe autour de la salle, une organisation parfaite grâce à Pierre de X-Vision, Charles Zampol et tous les bénévoles, et surtout un timing respecté, même légèrement en avance sur l'horaire.

Malgré quelques défections de dernière minute, en l'occurrence Nostromo, Arkhon Infaustus, Houwister et Inhumate, l'organisation a utilisé comme palliatif les groupes locaux. Ceux-ci ont donc pu s'exprimer dans des conditions correctes.

Comme je le disais, vu l'horaire à laquelle je suis arrivé, j'ai pris renseignement auprès des présent de la première heure. Le premier groupe a monter sur scène est Dvorhead avec son Brutal Death. Sans réellement marquer les esprits (était-il trop tôt), ils s'en sortiront apparemment honnêtement. Viens ensuite Insane un autre groupe du cru. Insane évolue dans un Power Thrash saupoudrés de quelques éléments Death. L'apport de clavier donne une touche mélodiques mais l'ensemble manque cruellement de souffle. A revoir tout de même avec de l'expérience supplémentaire. Lifekit ne recueille pas les échos du public tant leur musique est bizarroïdes. Ce n'est pas faute de proposer une musique intéressante (présence d'un percussionniste/violoniste) mais le l'assemblée était-elle prête à ce genre ?

Les grindeux de Sublime Cadaveric Decomposition sont de retour après de nombreuses galéres de line-up. Les choses sérieuses commencent enfin. SCD propose un set puissant et rageur. L'efficacité à l'état pur. Pour les titres, c'est comme d'hab, si vous savez compter jusqu'à trente, vous avez gagné. Tant que nous sommes dans le brutal, restons y avec Severe Torture. Le Brutal Death des Hollandais est sans concession mais peut-être un peu trop proche de Cannibal Corpse pour réellement marquer les esprits.

Le Grand Duché du Luxembourg, plus réputé pour ses banques que pour ses groupes de Métal est à l'honneur avec Defdump. Ce dernier n'a apparemment pas laissé un souvenir impérissable tant leur musique est étrange. Les hardcoreux de Do Or Die investissent ensuite les planches. La tension monte dans le pit. Leur musique est énergique et puissante. La reprise du "Roots Bloody Roots" de Sepultura achèvera leur set pour la plus grande joie du public.

Voilà, je reprends enfin les rênes, j'arrive pile-poil pour le début du concert de Scarve. L'ambiance est déjà très chaude, j'essaye de m'en imprégner, ce qui est fait rapidement. Les Nancéens, fort d'un excellent dernier album sont attendus de pied ferme. Leur style très technique permet-il au public de s'immerger totalement dans leur musique ? A défaut de pouvoir tout comprendre musicalement, la puissance que dégage Scarve est phénoménale.

Suite à l'annulation de dernière minute de Houwister, c'est Seyminhol qui remplace les Hollandais. Dans un style complètement différent du programme du jour, en effet Seyminhol œuvre dans un Heavy Metal épique, à joué sans démériter. Le groupe maîtrise parfaitement son sujet - même si les multiples arrangements que comporte leur musique - ne peuvent toujours être rendu correctement sur scène. Leur concert se clôtura avec une reprise de Manowar "Heart Of Steel".

Killers toujours prompte à jouer partout à donc fait le déplacement de son Pays Basque natal. Afin de mettre de suite l'ambiance, d'entrée de jeux Bruno balance un "bonjour Woippy, youpi et attaque son set. Une demi heure c'est court, donc le choix des titres est important mais Killers n'a pas semblé au mieux de sa forme. Est-ce dû au trajet ( Bayonne - Metz = 1200 kms) ? Mais bon Killers reste Killers. Viens le tour de Black Bomb A et le retour du Hardcore. Ce n'est pas vraiment ma tasse de thé mais j'ai été agréablement surpris par l'énergie que dégage le groupe.

Le temps de retrouver mon collègue photographe et voilà que les furieux belges d'Aborted débarque. Leur Brutal Death technique est absolument remarquable. Précision et puissance sont les maîtres mots du combo. Les compos défilent à vitesse grand V. L'ensemble est extrêmement bien en place. Mention spéciale à Godmichel (Gilles Delacroix), le batteur de Gronibard. Stay brutal. La journée est déjà bien avancée, c'est l'heure de la prestation de nos cousins Canadiens. Kataklysm est une machine bien rodées aux titres efficaces où la mélodie n'est pas exempte. Malgré un problème de son pour le bassiste dont Maurizio s'excusa dès le titres finis, les Québécois délivrèrent un show puissant et carré. Kataklysm acheva son set et le public avec "Shadows & Dust".

L'un des gros morceaux de la soirée a pour nom Loudblast. Le retour des Lillois était attendu. Que penser de ce retour moi qui ai trouvé l'album moyen. La réponse se trouve sur scène. En effet, la maîtrise des musiciens est parfaite, l'expérience aidant. Le public, ainsi que moi-même nous enflammèrent sur les anciens titres "Cross The Threshold", "Subject To Spirit", "No Tears To Share"….Sinon Loublast, l'un des pionniers de la scène Death française - dont l'un des autres pionniers fait aussi parti Alex Colin-Tocquaine (Agressor) restera toujours éternel aux yeux du public.

On arrive au lourd de la soirée, sûrement celui le plus attendu par l'audience. En effet, Cannibal Corpse est d'une régularité métronomique quant à ses visites sur le sol français. Les Floridiens ont délivré un set parfait quoique toujours trop statique. Les anthropophages ont exhumé de leur cercueil quelques vieux titres "The Cryptic Stench", "Vomit The Soul". Pour le reste, c'est du classique "Rapped, Stripped & Strangled", "Staring Through The Eyes Of The Dead", "Gallery Of Suicide", "Unleashing The Bloodthirsty". Le cultissime "Hammer Smashed Face" clôture la prestation floridienne après 70 minutes de show. Si Cannibal Corpse reste l'un des fers de lance du Death Metal, la communication de George "Corpsegrinder" Fischer se réduit à sa plus simple expression, annoncer les titres.

Passer après Cannibal Corpse n'est pas chose aisée. En effet, Clawfinger dans un style de Metal différent du reste de l'affiche, en a fait les frais. Une bonne partie du public déserta la salle. Pourtant Clawfinger assure sur scène. Un bassiste qui ressemble à un évadé de Sepultura. Un chanteur longiligne et filiforme, tout de blanc vêtu se démenant comme un diable. Le préposé aux samples et aux chœurs sautant partout. Le public restant attends sûrement les classiques du groupe tel "Nigger". Mais bon Clawfinger n'est pas vraiment mon combo favori et malgré la fatigue m'envahissant petit à petit, je suis resté jusqu'à la fin de leur show. Un show correct mais aux titres trop répétitifs.

Le temps que Palindrome se mettent en place, il ne restait plus grand monde dans la salle. C'est à ce moment là que mon collègue et moi quittèrent la salle, il était un peu plus de 2 heures du matin. Globalement, ce Metal Therapy premier du nom, espérons que d'autres suivront, s'est déroulé de fort belle manière. Les milles et quelques personnes présentent, ont pu passer une journée dans des conditions agréables. Si la sortie était définitive, l'organisation avait prévu d'ouvrir les portes sur le cotés afin de prendre l'air. Seul bémol, la sécurité, qu'il faudrait briefer un peu plus sur ce type d'événement. Poser la questions aux slammers.

En attendant, à l'année prochaine, je l'espère.


Ajouté :  Mercredi 07 Juillet 2004
Live Reporteur :  Lord Natas
Score :
Lien en relation:  Metal Therapy Festival website
Hits: 24127
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Live Reports ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 15/11/2018 à 05:08:02 en : 0,0702 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar