METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· SVART CROWN (FR…
· GARWALL (FRA) -…
· KAMELOT (usa) -…
· WOLVE (FRA) - J…
· SATYRICON (no) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· LA ROTONDE FEST…
· APOCRYPHE (FRA)…
· PSYKUP (FRA) - …
· HELLFEST OPEN A…
· SOULFLY (br) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 101 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

NEDRA (FRA) - Vassago (Avril-2002)


Entretien mené le 2 avril 2002 avec Vassago dans un cadre sympathique autour d'une bonne pizza...
Pour vous faire une idée du groupe vous pouvez lire la Review de leur démo sur MI.

Line up :
- Olivier G. Vincent au chant
- Vassago à la guitare électrique et acoustique
- Polo à la guitare électrique et acoustique
- Dr. Jones à la basse
- David à la batterie


Metal Impact. Peux-tu nous présenter Nedra pour les gens qui ne connaissent pas encore la formation.

Vassago. Il faut déjà savoir que les trois membres fondateur de Nedra se connaissent depuis maintenant huit ans.
On a joué dans différentes formations parfois les uns avec les autres parfois séparément. Au départ, il y avait un groupe qui se nommait "Docteur Jones", ce groupe a splitté pour des raisons brumeuses...
En 1997/98, j'ai donc voulu reformer un groupe, c'est de cette volonté qu'est né Nedra.
Là-dessus, le Line-up se composait de quatre personnes à savoir Dr Jones (le bassiste qui à récupérer le nom de l'ancien groupe en souvenir), Olivier G. Vincent (Chanteur) et également notre premier batteur Christophe.
Les premiers concerts sont alors arrivés. Après un concert Christophe a décidé de quitter le groupe. Suite à ça, Nedra s'est mis en veilleuse un moment, le temps de retrouver un nouveau batteur...
Chose faite fin 1998 avec Alain qui prend les commandes des fûts mais c'est aussi le moment où Polo (toujours dans le groupe) est venu se greffer en tant que guitariste rythmique, histoire d'apporter un peu plus de son.
Alain est resté avec nous près d'un an, pendant ce temps Dr Jones et moi-même sommes allés à l'armée. Au retour de l'armée nous avons changé de batteur par deux fois et nous avons trouvé en ce dernier (David) ; le batteur qui sert actuellement dans nos rangs et avec qui nous allons d'ailleurs faire notre prochain concert le 20 avril 2002.

MI. Parles-nous un peu plus de ce concert.

Vassago. En février 2002, nous avons participé à une émission de radio à Châlons en Champagne. De temps en temps, cette radio organise des concerts et cette fois-ci nous jouerons avec deux autres groupes de style Heavy (Malédiction de Metz et Voodoo Smile). Le concert aura lieu le 20 avril 2002 dans un café qui se nomme "El Patio" sur Chalons pour un droit d'entrée de 4 EUR. Pour plus d'infos, je vous invite à aller sur le site du groupe.

MI. Pour revenir au Line-up, tu penses qu'au jour d'aujourd'hui celui-ci est stabilisé ?

Vassago. Oui, j'espère car depuis les débuts c'est quand même le septième ou huitième batteur et j'aimerai bien que ce soit le dernier [rires].
En tous les cas, je ne pense pas que l'on ajoutera au Line-up actuel un nouveau musicien comme par exemple un clavier. Si on doit avoir besoin d'un clavier pour une intro ou autre partie spécifique, je pense que je m'attribuerai cette tâche. De même pour les choeurs, à l'heure actuelle c'est Polo et moi-même qui assurons cette partie.

MI. Qui s'occupe de la conception des textes et quelle orientation thématique leur donnez-vous ?

Vassago. En fait, tout le monde essaye de mettre la main à la patte en fonction de notre talent ou aptitude. Il est évident qu'Olivier à plus de facilité et est plus à l'aise avec ses textes, c'est pour cette raison qu'il fait 90% des textes.
Il y a des thèmes récurrents, pas forcément originaux, comme par exemple la Mort (un sujet qui nous travaille et qui doit travailler tout le monde d'ailleurs), la vieillesse, en gros la vie mais pas forcément dans son côté négatif. A côté de cela, nous parlons aussi de l'Amour pas cul-cul mais on essaye plutôt de traiter ce sujet de façon plus original.
Par ailleurs, comme nous nous intéressons tous à la Fantasy cela doit se ressentir dans nos textes !
MI. Dans un style plutôt médiéval ?
Vassago. Pas pour l'instant en tous les cas. Nous avons un projet SF Fantasy de concept album là-dessus mais ce n'est pas pour tout de suite...
MI. En tout cas pas de style plus traditionnel satanico-médiéval, comme Nightmare ou Malédiction ?
Vassago. Non, je ne dis pas que nous ne le ferons jamais mais ce n'est pas à l'ordre du jour. On essaie justement d'élargir le plus possible notre champ d'action afin que l'on ne nous colle pas d 'étiquettes. Mais maintenant si demain Olivier veut parler de vampires, bah on aura un texte sur les vampires ! Je crois savoir qu'il avait écrit un texte sur le sujet, mais pas de chanson pour le moment... De toute façon, ce sera Olivier qui aura le dernier mot sur le contenu des textes.

MI. Et, important, pourquoi le choix de chanter en Français ?

Vassago. Dans un premier temps, cela s'est imposé de lui-même car Olivier doute de sa prononciation en anglais et puis je t'avouerai que lorsque l'on a commencé la musique, notre niveau en anglais n'était pas extraordinaire. Donc, plutôt que de faire de l'approximatif, nous avons décidé de chanter en français.
MI. Allez vous continuer dans cette optique ?
Vassago. Oui, et avec le temps, on s'est rendu compte que cela crée une différence et nous sort de la masse.
MI. Mais pour l'exportation, ce n'est pas évident...
Vassago. Oui, c'est vrai. D'un autre côté, j'ai des fanzines et webzines étrangers qui nous contactent assez régulièrement et cela m'étonne toujours car je leur demande s'ils sont au courant que l'on chante en français.
Encore cette semaine, j'ai envoyé une démo à un fanzine de New York, maintenant les gens commencent peut-être à s'ouvrir...
Il existe un groupe espagnol qui chante dans sa langue et qui arrive à s'exporter, alors il n'y a pas de raison pour que les groupes français n'y arrivent pas.
MI. L'exemple le plus frappant reste Rammstein.
Vassago. En effet, très bon exemple.

MI. A propos du nom de Nedra, j'ai lu que celui-ci a été trouvé lors d'une ballade de nuit autour du lac du bois de Boulogne à Paris. Peux-tu nous en dire plus ?

Vassago. [rires] Ouais, c'était une sorte de private joke. A l'époque, on n'avait pas trop d'argent et comme on ne voulait pas rester comme des cons chez nous, on allait se balader afin de trouver l'inspiration notamment pour le nom du groupe. La nuit, ce n'était pas pour tirer un coup mais pour croiser moins d'emmerdeurs...
MI. Et la signification ?
Vassago. En fait, cela part d'un bouquin de David Eddings. Nedra est le nom d'une princesse "couillu" avec du caractère et plutôt battante, et en même temps, c'est le nom de son dieu.
J'ai trouvé que les deux significations étaient de bonne augure par le coté fin un peu féminin mêlée au côté puissant du Dieu...
L'intérêt principal de ce nom là, c'est qu'il est passe-partout. Si demain je veux faire du Death ou de l'indus je ne serai pas obligé de changer de nom contrairement à certains noms comme par exemple Massacre à la tronçonneuse qui sortit du Metal extrême aurait du mal à faire autre chose. Je ne vois pas Massacra faire du Hard FM par exemple.

MI. Revenons à la démo, avec tous les titres que vous avez en stock, pourquoi en avoir choisi que trois ?

Vassago. Il est vrai que l'on avait une bonne quinzaine de titres en réserve.
Au début, on pensait en faire quatre mais par faute de temps nous n'avons pas pu. On pensait se servir de cette démo comme une carte de visite pour décrocher des concerts.
Le résultat s'est révélé au-dessus de nos espérances alors nous avons décidé de faire de la pub avec cette Démo et par la même occasion d'y inclure une plage CD-Rom.
MI. Comment s'est passé l'enregistrement ?
Vassago. C'est le batteur de Kristendom (Olivier) qui s'est gentiment proposé de nous enregistrer sur son PC.
Je n'ai pas pu me servir de mon matériel donc je ne suis pas entièrement satisfait du son un peu brut obtenu des guitares. Mais on peut dire qu'avec le peu de place, de temps et de moyens il était difficile de faire mieux.
Bon maintenant il ne s'agissait que d'une démo, l'objectif principal était d'entendre distinctement chaque membre du groupe de façon à obtenir un mix satisfaisant même si on ne peut pas le comparer aux grosses productions. Par rapport à ma première démo (de mon ancien groupe) qui était tellement catastrophique, je pense que le résultat obtenu est acceptable.
D'autant plus, je m'attendais à repartir avec une cassette au son médiocre mais au lieu de cela nous avons ici un CD au son écoutable pour un investissement zéro. Donc on peut dire que le contrat avec Nedra sur cette démo a été rempli.

MI. Justement en parlant de contrat, votre démo vous a-t-elle permis d'obtenir un contact viable avec un label ?

Vassago. Notre démarche n'était pas de contacter des labels mais plutôt de faire des concerts pour se roder.
Finalement, j'ai envoyé une démo à Furtive Records qui nous a contacté pour enregistrer un six titres. Pour l'instant rien de concret, on discute des détails mais avec ou sans eux on enregistrera de toute façon. Néanmoins si ça se fait avec eux, cela ne sera pas plus mal !

MI. Je reviens au concert, Nedra bête de scène ?

Vassago. Là, je pense parler au nom de toute l'équipe, c'est vraiment l'endroit où je prends le plus mon pied. A côté de ça, je ne dénigre pas le studio car c'est un peu ma branche (ndlr : ingénieur son).
Maintenant sur scène, ce n'est pas pareil il y a des gens, tu ne joues pas que pour toi et ils laissent passer plus facilement les petites bourdes que les bandes magnétiques... [rires]
En tous cas, je suis moins stressé face à un public que devant un magnétophone. De plus, il y a le côté show, on prend notre pied, on s'éclate.
C'est sûr que Nedra est basé à fond sur la présence scénique. On n'est pas comme Symphony X qui a attendu de sortir trois albums avant de faire des concerts, bien au contraire nous préférons faire l'inverse.
Par contre, l'inconvénient majeur est de trouver des lieux pour effectuer des concerts, surtout à Paris.
MI. Pour toi, combien de dates satisfaisantes avez-vous accomplis ?
Vassago. Je dirai que tous les concerts que l'on a fait étaient satisfaisants, c'est une sorte de graduation enrichissante avec des sensations différentes à chaque fois. Maintenant professionnellement parlant, une date me vient à l'esprit. C'était en 2001 à Presles (95) avec un groupe ami (Spirited) qui organisait ça. Il y avait du Light, du public (200 personnes dans la salle ce qui est pas mal pour des petits groupes), du répondant. Il y a eu quelques petits problèmes, on n'a pas trop eu le temps de faire la balance et les retours nous ont lâché en plein milieu du show.
A côté de ça, ce n'était pas notre première expérience car on avait fait quelques showcase organisés dans des studios.
MI. Nedra, c'est un quart d'heure et on se casse ; ou plus sérieusement combien de temps pouvez-vous tenir avec votre set list actuelle ?
Vassago. L'envie du groupe, c'est bien entendu de jouer le plus longtemps possible. Avec la set list actuelle, on peut facilement tenir deux heures. Maintenant, on nous propose plus souvent une heure que deux, ce qui est logique vu l'importance de Nedra...

MI. Qu'attends-tu d'un webzine comme M.I ? Je te laisse conclure là-dessus...

Vassago. Principalement qu'il soit ouvert à tous ceux qui en ont besoin. J'attends un professionnalisme à la hauteur des moyens développés par le support.
MI. Support the underground...
Vassago. C'est clair, il faudrait que les "gros" fanzines laissent un peu plus de place aux petits dans leurs colonnes...
MI. Et la place des français dans tout ça ?
Vassago. Il est vrai que maintenant on parle plus facilement des groupes français qu'à une certaine époque, peut être que les gens s'aperçoivent que ceux-ci ne sont pas en reste par rapport aux autres pays et c'est plutôt pas mal. Si dans notre pays on arrive à supporter nos propres groupes (underground ou non), cela va faire bouger les labels qui vont les signer et les exporter...
MI. Petite conclusion ?
Vassago. Venez vous informer sur notre site, laissez nous un message sur le guestbook, envoyez nous des mails (on répondra à tous). La démo est toujours dispo sur le site ou alors vous pouvez la télécharger en totalité sur MI par exemple. N'hésitez pas à nous contacter, nous sommes encore très accessibles [Rires].


Ajouté :  Mardi 02 Avril 2002
Intervieweur :  Blasphy De Blasphèmar
Lien en relation:  Nedra Website
Hits: 19881
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 19/11/2018 à 21:07:01 en : 0,0758 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar