METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· STARBREAKER (us…
· NO RETURN (FRA)…
· UFO (uk) - Paul…
· EQUILIBRIUM (de…
· KORITNI (au) - …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· GARMONBOZIA INC…
· IRON MAIDEN (uk…
· KATAKLYSM (ca) …
· HELLFEST OPEN A…
· MINISTRY (usa) …
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 111 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

TAD MOROSE (se) - Ronny Hemlin et Christer "Krunt" Andersson (Déc-2013)


Si TAD MOROSE a démarré sa carrière sous des hospices très prometteurs, la suite n'a malheureusement pas été à la hauteur de leurs espérances. Leur parcours a été plus que chaotique, à tel point que cela tient du petit miracle si nos suédois soit encore en activité de nos jours. Le combo s'est formé en 1991 et semblait pourtant être promis à un bel avenir. Dès le premier opus, Leaving The Past Behind, TAD MOROSE se fait remarquer par son Metal atypique et malsain. Fort de ce fait, nos amis vont enchainer les galettes sans jamais baisser les bras malgré de graves problèmes de line-up. Une instabilité qui sera un énorme handicap pour le gang en quête de reconnaissance. Ils réussiront tout de même à graver quelques pépites qui resteront dans les annales à l'instar d'Undead ou Modus Vivendi. Une époque bénie où tout semble aller pour le mieux, les tournées s'enchainant que ce soit en première partie de DEMON ou d'EDGUY. TAD MOROSE écumera une bonne partie de l'Europe réussissant ainsi à se créer un following d'irréductibles ! Pourtant, les problèmes internes viendront une fois de plus ralentir la machine. Cette fois, c'est Urban Breed qui en 2005 quitte le vaisseau après neuf longues années de service, il est remplacé immédiatement par Joe Comeau, véritable vétéran du Metal, qui a sévis au sein de groupes aussi divers que LIEGE LORD, ANNIHILATOR ou encore OVERKILL. Une référence vocale qui, malheureusement, ne pourra pas rester pour des raisons évidentes de distance car le bougre réside aux USA. Tous ces errements se solderont par une absence de dix ans, une disparition qui aurait pu leur être fatale. La formation se fera très vite jeter par Century Media lassé d'attendre un hypothétique album qui ne vient jamais dans les délais raisonnables. Il faudra à Christer Anderssson et Peter Morén tout ce temps pour remettre à flot un navire qui prenait l'eau de toutes parts. Une convalescence longue et difficile pour une résurrection surprenante que l'on attendait plus. Finalement, l'arrivée de Ronny Hemlin (STEEL ATTACK) et de Kenneth Jonsson (TORCH) sera décisive pour stabiliser enfin TAD MOROSE et leur permettre d'enregistrer leur nouvel opus dans un climat serein. Revenant déboule dans les bacs en 2013 et est une véritable surprise à laquelle personne ne croyait plus. Un vrai petit miracle en quelque sorte quand on connait le parcours apocalyptique de TAD MOROSE ces dernières années. TAD MOROSE est bien vivant et affiche même une forme olympique aux yeux de tous, les déboires internes semblent cette fois-ci bien loin et l'optimisme est de rigueur. Ils effectuent un retour très réussi en nous proposant un Heavy Metal mélodique à l'ancienne fortement influencé par les eighties mais qui reste bougrement efficace. Un retour en force rivé à leur identité musicale, histoire de bien remettre les pendules à l'heure. Il n'en fallait pas plus pour que MI prenne un rendez-vous avec Christer "Krunt" Andersson et Ronny Hemlin dans un hôtel parisien afin d'en savoir un peu plus sur ces dix longues années d'absence. Entretien avec des musiciens quelque peu fatigué après une soirée bien arrosée la veille mais toujours disponibles pour nous dresser un historique rapide. Un peu confus de ces dix dernières années, ils nous expliquent la genèse de Revenant ! Magnéto les gars, c'est à vous !

Line-up
: Ronny Hemlin (chant), Christer "Krunt" Andersson (guitare), Kenneth Jonsson (guitare), Tommi Karppanen (basse), PeterMorén (batterie)

Discographie : Leaving The Past Behind (Album - 1993), Sender Of Thoughts (Album - 1995), Paradigma (EP - 1996), A Mended Rhyme (1997), Reflections (Compil - 2000), Undead (2000), Matters Of The Dark (2002), Modus Vivendi (2003), Revenant (2013)



Metal-Impact. Bonjour, pouvez-vous me dire pourquoi TAD MOROSE a disparu pendant 10 ans ?
Christer "Krunt" Andersson. Nous avons eu beaucoup de changement de Line-up et aussi pas mal de problèmes et puis on aime prendre notre temps.

MI. Le fait d'être inactif pendant aussi longtemps ne vous a pas posé de problèmes particuliers ?
Christer. En fait on n'a jamais arrêté, on a toujours travaillé. On a préparé ce nouvel album et on n'a pas cessé de donner des concerts. Pendant ces dix ans, TAD MOROSE existait toujours et était actif. On a mis du temps mais on est toujours là.

MI. Pourquoi Urban Breed, votre ancien chanteur, a t'il quitté le groupe ?
Christer. Il a toujours été un peu étrange comparé aux autres membres du groupe. Tout s'est très bien passé pendant très longtemps mais durant les deux dernières années, il a commencé à s'éloigner du reste des autres musiciens. Il était un peu à part et on en est arrivé à un point où il était impossible de travailler avec lui. Il ne donnait pas de nouvelles. Quand je l'appelais, il ne répondait pas. Il n'avait tout simplement pas envie de remettre le couvert. Il fallait qu'il quitte le combo.

MI. Est-ce que ça a été difficile de lui trouver un remplaçant ?
Christer. Oui, bien sûr. Mais nous sommes habitués, nous avons eu énormément de changement de musiciens au fil des années et à chaque fois cela nous a rendu meilleurs. Ça nous a pris du temps, il a fallu passer de nombreux coups de fils pour dénicher la perle rare.

MI. Quelles sont les qualités indispensables qu'il faut avoir pour faire partie de TAD MOROSE ?
Christer. Il faut tout simplement être un très bon chanteur. Et bien sur quelqu'un qui soit motivé et qui ait envie de faire partie de TAD MOROSE. Il faut qu'il soit sympa et aussi être un type bien. On ne recherchait pas forcément quelqu'un qui soit un clone, car chacun doit apporter sa propre influence et nous voulions quelqu'un qui soit vrai et il était important qu'il se sente bien avec nous.

MI. Justement, Ronnie comment te sens-tu au sein de TAD MOROSE ?
Ronny Hemlin. Eh bien, je vais te dire, je n'aime pas ce type ! (ndi : il montre Christer qui est assis à ses côtés) [Rires] ... Non, je suis très heureux avec eux. J'ai toujours été fan du gang et ce depuis le tout début. J'étais un très bon copain de Kristian Andrén le premier chanteur, on a grandi ensemble. De ce fait je me suis toujours intéressé à TAD MOROSE.

MI. Comment s'est déroulé le processus d'écriture de Revenant ?
Christer. On a écrit les nouveaux morceaux en essayant de conserver nos racines. A chaque fois que quelqu'un avait une bonne idée, on la gardait et on essayait d'en faire une bonne chanson. C'est un processus assez long et laborieux.

MI. Vous êtes-vous senti plus libre du fait que vous n'étiez pas signé sur un label ?
Christer. On n'a jamais pensé à ça, on a toujours écrit nos morceaux comme on avait envie de le faire. En premier lieu, on a toujours essayé de nous faire plaisir en jouant. On n'en a rien à foutre de ce que pense la maison de disque à propos de nos morceaux. Nous composons nos titres comme nous avons envie de le faire et s'ils n'aiment pas, on s'en fout. On a toujours écrit d'une manière totalement libre et si personne n'aime ce que l'on a composé, on continuera quand même.
Ronny. On écrit des morceaux qui avant tout nous plaisent et on n'aime pas que l'on intervienne à ce niveau-là.

MI. Que s'est-il passé avec Century Media ?
Christer. Au début, ils nous ont aidé. Ils nous posaient sans cesse des questions concernant le nouvel album et on répondait à chaque fois que l'on travaillait dessus. Mais au bout de quelques années, ils en ont eu marre d'attendre et ils nous ont lâché.

MI. Est-ce que vous avez rencontré des difficultés à trouver un autre label ?
Christer. Non, c'est notre management qui s'est occupé de tout et qui nous a trouvé ce nouveau label. Ils nous ont annoncé qu'il y avait une possibilité de signer avec Despotz Records. On n'avait jamais entendu parler d'eux avant. Ils ont l'air d'être bon, très moderne. C'est une petite équipe qui travaillent bien, ils ne sont pas vingt ou trente comme dans certains labels. Et puis ils sont suédois donc on parle la même langue, cela facilite les choses. C'est très facile de travailler avec eux.

MI. Comment s'est déroulé le processus d'enregistrement ?
Christer. On a enregistré dans mon propre studio. Cela a été assez simple car nous avons tous notre studio personnel. On a pris notre temps. Ca a mis trois ans pour que tout soit finalisé. Ca devait se passer comme cela. Quand tu as ton propre studio, si tu n'es pas satisfait d'une partie d'un morceau ; tu la réenregistres tout simplement.
Ronny. On n'a pas passé trois ans enfermé en studio. C'était espacé car on donnait en parallèle des concerts à droite ou à gauche.

MI. Est-ce que vous êtes perfectionnistes ?
Ronny. Non.
Christer. Oui, [Rires] ... Dans un sens, il faut l'être. Si tu joues quelque chose et que tu n'es pas satisfait, tu reviens dessus et tu refais le titre.

MI. Le son est très bon, c'est toi qui a produit l'opus ?
Christer. Oui, il y a un ami de Ronny qui m'a aidé et a assuré le mixage. Il est très bon et c'est toujours bien d'avoir un regard extérieur. Mais à part cela, j'ai tout fait moi-même.
Ronny. Donc oui, tout l'enregistrement et le mixage ont été géré par nous-mêmes.

MI. Quel serait le producteur avec qui vous aimeriez collaborer ?
Christer. Michael Wagener, ça serait vraiment bien d'avoir quelqu'un comme lui complètement extérieur à TAD MOROSE. On a tout fait par nous-mêmes de l'écriture à la production, on aimerait bien avoir un producteur pour aller boire des bières avec nous ! [Rires] ... Je ne sais pas mais ça serait bien d'essayer pour voir quel résultat on pourrait obtenir.

MI. Votre premier single s'appelle Beneath A Veil Of Crying Souls, vous avez d'ailleurs tourné un clip !
Christer. Oui, on l'a fait nous-même. On a filmé dans notre salle de répétition.

MI. C'est important d'avoir un clip pour vous ?
Christer. Oui, bien sûr. Aujourd'hui les gens regardent avant tout les vidéos, c'est bien plus marrant. Tu peux écouter les morceaux et voir le groupe en même temps, c'est important pour assurer une bonne promotion. Je suis moi aussi un fan de Metal et je passe beaucoup de temps sur YouTube à regarder d'autres combos, j'aime faire cela.

MI. Le nouveau single s'appelle Millenium Lie, vous prévoyez de faire un clip ?
Christer. On en discute en ce moment mais pour l'instant nous n'avons rien filmé. On verra par la suite.

MI. Quel thème abordez-vous sur ce morceau ?
Christer. Cela a un rapport avec la Bible. Je ne sais pas comment l'expliquer. Si tu mets dix personnes dans une pièce et que la première dit quelque chose à l'autre qui va le répéter puis ainsi de suite jusqu'à la dixième personne, tu t'aperçois que le message d'origine a totalement changé. On ne sait pas ce qu'il s'est réellement passé à l'époque des faits traités par les textes bibliques et je pense qu'au fil du temps beaucoup de choses ont été déformées.
Ronny. Personne ne connait la vérité et c'est pourtant ce que nous recherchons tous.

MI. L'album s'appelle Revenant, vous considérez-vous comme des survivants ?
Christer. Oui, mais on a toujours continué à exister. Si je repense à Undead et à son enregistrement, je constate qu'au fil du temps c'est devenu un album culte. Nous avons été absents pendant dix ans et lorsque nous nous sommes mis à la recherche d'un titre pour ce nouvel opus on a pensé à Revenant car ça collait bien avec toutes ces années d'absence. Le titre et la pochette vont bien ensemble et mettent bien en évidence ce que tu peux attendre de ce cd. Le message est clair, on est de retour.

MI. Quels sont les retours depuis sa sortie ?
Christer. On a été complètement étonné, on a eu de bonnes chroniques et il y en a eu beaucoup. On a donné énormément d'interviews et je suis persuadé que beaucoup de gens ne nous avait pas oublié. On est complètement abasourdi par l'accueil qui a été fait à Revenant.

MI. Il y a 12 titres, ce qui est peu pour une formation qui a fait un break de 10 ans...
Christer. On a énormément écrit et on a beaucoup de morceaux en réserves. C'est vrai que ça fait à peine un morceau par an [Rires] ... Mais on en a beaucoup d'autres de prêt mais on ne voulait pas trop en mettre.
Ronny. On ne pouvait pas en mettre vingt car personne ne les aurait écouté.
Christer. On en avait d'autres mais on est perfectionnistes et on pensait qu'ils n'étaient pas assez bons pour Revenant.

MI. Vous avez débuté en 1993 il y a 20 ans, allez-vous célébrer ces vingt années d'existence ?
Christer. Non, je ne sais pas, on fera peut être quelque chose pour les vingt-cinq ans. On a des tonnes de vidéos qu'on a filmé au cours de toutes ces années. Donc on y pense, ça serait bien de faire un dvd documentaire pour montrer à tous ce qu'est TAD MOROSE. Cela serait cool de montrer à nos fans comment nous sommes si il y a des gens qui sont intéressés par ce genre de Rockumentaire. Mais on sait qu'au fil du temps, on a accumulé beaucoup de fans qui aimeraient bien voir ce type de document sortir. Mais il faut du temps pour assembler ces documents et en faire un dvd. Il faudrait que l'on s'y mette sérieusement. L'idéal serait que quelqu'un s'en charge pour nous et collecte tous ces formats différents que ce soit les cassettes vhs, les vidéos ou autre et arrive à en faire quelque chose, on verra.

MI. Quels souvenirs gardes-tu de votre tournée avec DEMON ?
Christer. J'écoute DEMON depuis toujours. Donc quand on a appris qu'on allait partir en tournée avec eux, j'ai trouvé ça cool. Mais c'était aussi une affiche d'anciens : DEMON et TAD MOROSE. Il y avait aussi un combo allemand dont j'ai oublié le nom. Une des choses marrante de cette tournée, c'est que les musiciens de DEMON sont plus âgés que nous. Leur tour manager qui les gère depuis 16 ou 17 ans est venu nous voir le premier soir et nous as dit : "Vous les gars, en une nuit vous avez été plus Rock'n'roll que DEMON ne l'a jamais été !". On buvait et fumait tout ce l'on trouvait [Rires] ... Ils étaient très surpris par notre mode de vie en tournée. Ils trouvaient ça très Rock'n'Roll [Rires] ... C'était marrant.

MI. Vous avez aussi ouvert pour EDGUY ?
Christer. Oui, c'est un très bon souvenir. On a joué devant beaucoup de monde et ce dans de bonnes salles.

MI. Te souviens-tu de votre dernier concert en France ?
Christer. Oui, bien sûr. On veut donner le maximum mais on a des problèmes avec notre agence de booking management, on est prêt à jouer n'importe où.

MI. Pour quel combo aimerais-tu ouvrir ?
Christer. Personnellement, j'aimerai bien ouvrir pour ACCEPT. Ca serait super car je pourrais voir jouer ACCEPT tous les soirs.
MI. Tu es fan d'ACCEPT ?
Christer. Oui.
MI. Quelle période préfères-tu, celle avec UDO ou sans ?
Christer. Les deux, le nouveau chanteur est incroyable mais j'adore aussi les anciens morceaux.

MI. Est-ce qu'au cours de ces vingt années de tournées, il y a des shows qui resteront inoubliables ?
Christer. Oui, il y en a plusieurs. Je pense à deux en particulier qui me reviennent à l'esprit. Quand on a joué au Sweden Rock Festival, c'était en 2003 ou 2004, je ne me souviens plus de la date exacte mais peu importe. On devait jouer en tête d'affiche sur une des scènes et on ne savait vraiment pas à quoi s'attendre. C'était sur la petite scène et je n'avais joué devant une foule aussi énorme et le public a été incroyable avec nous. Je n'oublierai jamais l'accueil qui nous a été fait. Quand on était backstage juste avant de monter sur scène, on pouvait entendre qu'il y avait beaucoup de monde. Lorsque nous sommes montés sur scène, le public s'est mis à hurler et est devenu fou.
Un autre show qui m'a marqué, c'est lorsque nous avons joué aux USA dans le cadre d'un festival : le Prog Power. C'était à Atlanta et là encore, on ne savait pas à quoi s'attendre. Ils avaient mis un rideau qui cachait la scène et on a commencé à entendre la foule, on s'est dit alors qu'il y avait pas mal de monde. Les lumières se sont éteintes et le rideau est tombé, on a commencé à jouer et c'est devenu dingue, tout le public s'est mis à crier et est devenu totalement fou. Je n'oublierai jamais ce concert.

MI. Qu'as-tu envie de rajouter à propos de Revenant ?
Christer. Pour moi, c'est important qu'il soit enfin sorti ! [Rires] ... Et puis j'espère que les gens l'apprécieront et surtout quand vous écoutez Revenant, s'il vous plait écoutez le très fort car ça sonne tellement mieux quand c'est puissant. Si vous ne me croyez pas, essayez !

MI. Est-ce qu'il faudra attendre dix ans de plus ou vous pensez déjà au prochain album ?
Christer. Oui bien sûr, on a déjà commencé à travailler dessus et a enregistrer certains titres. Cette fois-ci, cela ne prendra pas encore dix ans pour que vous entendiez parler de TAD MOROSE [Rires] ... On espère le sortir très vite. Peut-être l'année prochaine, je pense à l'été prochain. Cela dépendra aussi beaucoup de nos occupations.
Ronny. Oui, on va être très pris par les concerts pour défendre sur scène Revenant.

MI. Meri beaucoup à tous les deux !
Christer. Merci, j'espère à bientôt à Paris.
Ronny. Merci beaucoup.


Ajouté :  Lundi 23 Février 2015
Intervieweur :  The Veteran Outlaw
Lien en relation:  Tad Morose Website
Hits: 3161
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 23/9/2017 à 23:51:04 en : 0,1396 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar