METAL IMPACT
P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
L ultime Webzine orienté Metal qui se renouvelle au quotidien

MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Fermer/Ouvrir ce bloc Rechercher sur M-I


Avancee | Aidez-moi
Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Membres
· Page d'accueil
· S'enregistrer
· Liste des Membres
· M-I Flux RSS
· M-I sur Facebook
· M-I sur YouTube
· M-I sur Twitter
· M-I sur Google+
· Top 15 des Rubriques
· M-I FAQ
· M-I Tshirt
· M-I Skin Firefox
Fermer/Ouvrir ce bloc Book Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Interviews Aléatoires
· VOLBEAT (dk) - …
· NECROPHAGIA (FR…
· BRENNUS MUSIC (…
· WE CAME AS ROMA…
· NIGHT (FRA) - L…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc CD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Rejoins-nous sur Facebook
Fermer/Ouvrir ce bloc Live Reports Aléatoires
· CULT OF LUNA (s…
· MANIGANCE (FRA)…
· MASS HYSTERIA (…
· KLONE (FRA) - L…
· ORPHANED LAND (…
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc DVD Reviews Aléatoires
Voir les autres
Fermer/Ouvrir ce bloc Qui est en Ligne ?
Il y a actuellement 92 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous gratuitement en cliquant ici.

Fermer/Ouvrir ce bloc M-I Jeux

Deviens un pro de la batterie en cliquant ici ou (Entraîne toi sur la batterie de Danny Carey de TOOL)

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B

IN FLAMES (se) - Anders Fridén (Nov-2011/VF-EV)


Pour cette première interview en face-à-face, c’est avec une certaine appréhension que je m’apprêtais à rencontrer, à l’occasion de leur passage à l’Olympia (unique date française de la nouvelle tournée), un des membres d’IN FLAMES - non seulement pour leur renommée, mais également car il s’agit du groupe qui m’a réellement donné envie de découvrir le milieu du Metal, il y a de cela quelques années. Et pourtant, c’est un Anders tout ce qu’il y a de plus humain et chaleureux, bien loin de l’image du type fatigué et grognon qu’il laisse parfois paraître, qui a su rapidement me mettre à l’aise. Ainsi c’est avec convivialité que le frontman suédois répond à mes quelques questions sur les dernières sorties en date, la tournée en cours, ou encore des interrogations de fans (merci aux membres de Mysweetforum.fr pour leur participation).

Line-up
: Anders Fridén (Chant), Björn Gelotte (Guitare), Niclas Engelin (Guitare), Peter Iwers (Basse), Daniel Svensson (Batterie)

Discographie : Lunar Strain (Album - 1994), Subterranean (EP - 1995), The Jester Race (Album - 1996), Whoracle (Album - 1997), Colony (Album - 1999), Clayman (Album - 2000), The Tokyo Showdown - Live In Japan 2000 (Live - 2001), Reroute To Remain (Album - 2002), Soundtrack To Your Escape (Album - 2004), Used And Abused... In Live We Trust (DVD - 2005), Come Clarity (Album - 2006), A Sense Of Purpose (Album - 2008), Sounds Of A Playground Fading (Album - 2011)



Metal-Impact. Salut, je suis Antoine. C’est un plaisir de te rencontrer. Comment vas-tu ?
Anders Fridén. Bien, je me prépare pour le show de ce soir.

MI. La dernière fois que vous êtes venus en France était pour le Hellfest 2011, vous avez aimé jouer là-bas ?
Anders. Oui, c’était un bon concert. Et puis c’est un gros festival maintenant, et la foule était plutôt géniale. C’était cool.

MI. Parlons un peu de Sounds Of A Playground Fading. Dans quel état d’esprit étiez-vous pendant l’enregistrement ?
Anders. Je dirais que c’était comme toutes les autres fois avant. On sentait qu’on était d’humeur à créer de nouvelles compositions, donc on est entré en studio et avons commencé à écrire.
MI. J’ai regardé les vidéos du studio, et le ton semblait beaucoup plus sérieux que lorsque vous aviez enregistré A Sense Of Purpose.
Anders. Ah, ouais, je vois. On ne voulait simplement pas refaire encore les mêmes choses. Ce ne sont que des vidéos éditées, et bien que tu puisses ressentir une ambiance différente, on était toujours les mêmes gars qui prenaient plaisir à faire de la musique.

MI. Alex Pardee s’était occupé des illustrations pour A Sense Of Purpose et ses singles. Maintenant vous travaillez avec Dave Correia. Pourquoi ce changement ?
Anders. On aurait adoré retravailler avec Alex, mais il n’était pas disponible, il s’occupait du design d’un film…
MI. Sucker Punch, non ?
Anders. Oui, je crois. Du coup on a contacté Dave. On avait vu son travail et, pour nous, c’était le gars qu’il fallait. Son style est plus sombre que celui d’Alex et c’était ce que nous recherchions.
MI. Et puis ce style correspond davantage à l’atmosphère sur l’ensemble de l’album, n’est-ce pas ?
Anders. Oui, c’est vrai. C’est mieux quand tu peux avoir ce genre de connexion.

MI. Avec cet album, vous semblez avoir tenté d’explorer de nouveaux horizons musicaux, avec des pistes comme « The Attic », « The Jester’s Door », ou bien « Liberation ». Etaient-ce des tentatives qui vous tenaient à cœur ou bien plus une représentation de la direction vers laquelle se dirige IN FLAMES ?
Anders. Eh bien, c’est sûr que ce n’est pas du IN FLAMES typique. Quand nous étions dans le studio, on s’est dit : "ça pourrait être cool d’essayer ceci ou cela", juste pour le fun, tu vois ? Par ailleurs, on a travaillé davantage sur la dynamique globale de l’album, pour avoir un genre de fil directeur du début à la fin, au lieu d’une collection de tubes placés côte à côte sur le disque. On n’a pas envie de suivre tout le temps la même formule. Mais ça ne veut pas dire que le prochain album sera rempli de pistes comme « Liberation ». Non. Ces morceaux sont justes des idées qu’on avait en tête et que nous voulions essayer. Qui sait ce que ce sera la prochaine fois ?

MI. Il y a aussi « A New Dawn », qui est vraiment excellent avec les cordes frottées s’ajoutant à la musique. Qu’est-ce que tu pourrais me dire dessus ?
Anders. Quand on a écrit la première version de cette compo, on sentait qu’i manquait quelque chose. Alors on a pensé à ajouter des instruments symphoniques, et on a demandé à Johannes Bergion de jouer les parties, ce qui donna un résultat somptueux. C’est vraiment une superbe piste. C’est comme un condensé de tout ce qu’est et a pu faire IN FLAMES, avec une bonne dynamique, de magnifiques mélodies, etc…
MI. C’est exactement ce que j’ai pensé la première fois que je l’ai entendu.
Anders. C’est chouette alors.

MI. Sounds Of A Playground Fading a récemment été certifié disque d’or en Suède. Qu’est-ce que ça vous a fait quand vous avez appris la nouvelle ?
Anders. Merci ! (rires) Sérieusement, c’est toujours cool de savoir que des gens apprécient et, en fait, continuent d’acheter notre musique en ces temps où l’industrie musicale se porte mal et que pas mal de groupes galèrent à enregistrer leur propre musique.

MI. Il y a deux semaines, « Where The Dead Ships Dwell » est sorti en format single, avec trois remix. Est-ce que vous avez personnellement choisi les artistes qui ont travaillé dessus, ou aviez-vous plusieurs contributions ?
Anders. On a des remix pour pratiquement tous les morceaux de cet album. Comme je l’ai dit avant, c’était également pour le plaisir. On a eu l’opportunité de sortir ces versions alternatives de la piste, donc on en a profité. On avait plusieurs choix possibles, on a donc sélectionné nos préférées et si les gens les aiment, c’est cool. Mais ce n’est pas le futur d’IN FLAMES pour autant.

MI. Quel est le concept du clip ?
Anders. C’est Patric Ullaeus qui l’a réalisé. Il avait déjà tourné pas mal de nos vidéos avant. Mais, pour celle-ci, nous n’étions pas disponibles. Alors il a lu les paroles et essayé de créer quelque chose en rapport. Il a fait un super travail.
MI. Donc c’était simplement la vision de Patric, sa propre interprétation des textes ?
Anders. Tout à fait.

MI. Revenons-en aux concerts. Comment se déroule la tournée jusqu’à maintenant ?
Anders. Très bien ! On est avec des gars géniaux, et le public est excellent. C’est vraiment une super tournée.

MI. A l’exception du Hellfest, il n’y a qu’une seule date en France. Tu penses que votre public s’essouffle ici ?
Anders. Je n’espère pas (rires). Il y a pas mal de monde dehors, tu es ici, donc on a toujours du public. C’est plus une décision du label, tu sais ? Ils arrangent les dates selon la demande. Mais on essaye toujours de venir en France, les fans y sont vraiment chaleureux.

MI. Que penses-tu des groupes qui vous accompagnent ? Je vois que tu portes un T-shirt de GHOST…
Anders. Ce sont des gens formidables, on s’amuse beaucoup avec eux. Et puis, dans le groupe, on aime tous leur musique, donc c’est vraiment un plaisir qu’ils ouvrent pour nous.

MI. Quel est ton morceau préféré du nouvel album à jouer en live ?
Anders. Hmmm… merde, je ne peux pas me décider. Ce sont toutes d’excellents pistes, je n’ai pas vraiment de préférée. J’aimerais jouer « The Attic », mais pas pour cette tournée, ou peut-être à la fin ? On est aussi en train de réfléchir à « A New Dawn », et voir comment on jouerait les sections de cordes frottées. Ce sera également pour une autre tournée je pense.

MI. Comment le public réagit aux nouveaux morceaux ?
Anders. Très bien. En fait, il y en a pas mal sur la setlist, sept ou huit, et les fans sont constamment là à chanter les paroles, tu vois ? Ils sont vraiment géniaux.

MI. Tu invites souvent des fans sur scène pour filmer ou chanter à ta place. Tu fais ça spontanément ou est-ce quelque-chose dont vous décidez avant le show ?
Anders. Il n’y a pas de décision du genre "quand on aura fini ce morceau, je choisirai ce gars". Si on voit qu’il y a une bonne ambiance et que le public est vraiment à fond quand on joue, j’essaie de faire un truc dans ce genre.

MI. Est-ce que tu as des appréhensions pour une grosse tournée comme celle-là ?
Anders. Pas particulièrement. Enfin, il y a toujours quelque chose qui peut aller mal, mais je n’y pense pas. C’est pareil pour tout le monde.

MI. Ensuite, j’ai quelques questions des membres du fansite français d’IN FLAMES.
Anders. Bien sûr, vas-y.

MI. Ils veulent savoir s’il y a un nouveau DVD de prévu pour bientôt ?
Anders. Eh bien, je sais qu’on en a un peu parlé brièvement ces dernières années. Néanmoins, nous ne nous sommes pas vraiment penchés dessus encore, donc je pense que ce ne sera pas pour tout de suite.

MI. Ils demandent également si PASSENGER est mort maintenant ?
Anders. (Rires) Non, ce n’est pas mort. C’est plus enterré pour le moment, tu vois ? Nous sommes tous assez occupés pour l’instant, et on ne veut pas forcer les choses juste pour le plaisir d’avoir de nouveaux titres. Je pense qu’on y reviendra quand on sentira qu’on a vraiment besoin de s’y remettre.
MI. Et puis, maintenant que Niclas est avec toi dans IN FLAMES, ça peut être plus simple de trouver l’inspiration.
Anders. Bien sûr, ça peut accélérer le truc. Mais, je peux te dire que ça ne sonnera pas comme le premier album ; nos goûts ont évolué depuis sa sortie.

MI. Dans les vidéos studio de l’enregistrement d’A Sense Of Purpose, on peut entendre des morceaux qui ne sont pas encore sortis. Dans un d’eux tu chantes même quelque chose comme "mass comsumption of greed". Est-ce qu’on pourra les entendre un jour ?
Anders. Oui. Je ne peux te dire quand exactement, mais ces pistes seront sur de prochaines sorties.

MI. Et voici la dernière question : quel est ton meilleur album de cette année ?
Anders. Je ne me souviens pas vraiment de quelle année sont issus les albums que j’écoute. Comme on tourne avec eux, j’ai vraiment aimé le premier album de GHOST, ainsi que celui d’INSENSE.

MI. Eh bien, merci pour ton temps et tes réponses. C’était vraiment un honneur de te rencontrer, et j’espère que tu apprécieras de jouer ici ce soir. Un dernier mot pour vos fans français ?
Anders. C’était un plaisir. Merci de nous soutenir. Et amusez-vous ce soir, salut !



==================== ENGLISH VERSION ====================



Metal-Impact. Hello, I’m Antoine. Nice to meet you. How are you?
Anders Fridén. I’m fine, just getting ready for the show tonight.

MI. Last time you came in France was for the Hellfest 2011, did you enjoy the show there?
Anders. Yeah, it was a great show. I mean it’s a big festival now, and the crowd was pretty awesome. That was cool.

MI. Let’s talk a bit about Sounds Of A Playground Fading. What was your state of mind during the recording process?
Anders. I’d say it was like all the other times before, you know? We just felt we were in the mood to create new music so we entered in the studio and started writing new songs.
MI. Well, I watched the studio diaries and it seemed the tone was much more serious than when you recorded A Sense Of Purpose.
Anders. Oh, yeah, I see. But we just did not want to make the same things again. That’s just some edited videos, and while you may feel the mood was different, we still were the same guys enjoying making music you see?

MI. Alex Pardee did the artworks for A Sense Of Purpose and its singles. Now you’re working with Dave Correia. Why did you change?
Anders. We would have liked to have Alex back, but he was not available at that time, he was doing some art for a movie…
MI. Wasn’t it Sucker Punch?
Anders. Yeah, I guess. So we contacted Dave. We had seen some of its art and we felt he was the perfect guy. Its style is darker than Alex’s one and it was what we were looking for.
MI. Besides, this darker style fits better with the whole atmosphere of the album, doesn’t it?
Anders. Yeah, right. It’s better when you get this kind of connection.

MI. With this album, it seems you tried to explore new musical fields, with tracks like "The Attic", "The Jester’s Door" or "Liberation". Were there things you just wanted to try or do they represent the direction IN FLAMES is heading toward?
Anders. Well, they sure are not the typic IN FLAMES songs. When we were in the studio we thought: “that could be nice to try this or that”, just for fun, you know? Besides, we worked more on the dynamics of the entire album, in order to have kind of a link from the beginning to the end, instead of just writing hits and putting them together on the disc. We don’t want to stick to the same formula again and again, you know? However, it does not mean we’ll have the next album full of "Liberation"-like tracks. No. These songs are just attempts we had in mind. Who knows what we’ll think about next time?

MI. There is also "A New Dawn", which is an awesome song with all those strings blending with your music. What could you tell me about it?
Anders. When we wrote the first version of this song, we felt something was missing. So we thought of adding symphonic instruments, and asked Johannes Bergion to play the parts, which ended beautiful. It really is a great track. I feel it’s like a summary of all what IN FLAMES is and has done, with great dynamic, magnificent melodies, you know?
MI. That’s exactly what I thought the first time I listened to it.
Anders. That’s cool then.

MI. Sounds Of A Playground Fading has recently been certified gold in Sweden. How did you feel when you learnt this news?
Anders. Thank you! (laughs) Seriously, that’s always good to know people enjoy and actually still buy your music at these times where the musical industry is suffering and bands are struggling to record their own music.

MI. Two weeks ago, you released "Where The Dead Ships Dwell" as a single, with three remixes. Did you personally choose the artists who worked on them or did you have various contributions?
Anders. We’ve got remixes of pretty much all the songs of this album. Like I said before, it was just for fun again. We had the opportunity to release these other versions of our song, so we seized it. We had some contributions, we picked our favorites out and if people enjoy them, that’s cool. It’s not what IN FLAMES will sound like though.

MI. What is the concept behind the video of this track?
Anders. Patric Ullaeus directed it. He had already shot many of our videos by the past. We were not available when he shot this one. So he read the lyrics and tried to create something related to. He did a really good work.
MI. So it was just Patric’s vision, its own interpretation of the lyrics?
Anders. Absolutely.

MI. Coming back to the shows. How is the tour going so far?
Anders. Great! We’re with awesome guys, and the public is terrific. That’s a great tour, really.

MI. Apart from the Hellfest, there’s just one date in France, do you think your public is fading here?
Anders. I hope it is not (laughs). There’s a bunch of people outside, you’re here, so we still have a public. That’s more the label’s decision, you know? They plan the dates regarding the demand. But we always try to come in France, public here is really welcoming.

MI. What do you think of the bands you’re touring with? I see you’re wearing a GHOST T-shirt…
Anders. They all are great guys, we have a lot of fun on tour with them. Moreover we all like their music in the band so it’s a real pleasure to have them opening for us.

MI. Which one is your favorite track from the new album to play live?
Anders. Hmmm… fuck, I can’t decide. They all are wonderful songs to play live, I have no favorite. I’d like to play "The Attic", but not in this tour, or maybe at the end. We’re also thinking about "A New Dawn" and how we would come up with the strings parts. It will be for another tour too I guess.

MI. How is the crowd responding to the new songs?
Anders. Very well. In fact we have pretty much of them on the setlist, like seven or eight, and the fans are always singing the lyrics, you know? They’re truly awesome.

MI. You often invite people on stage to film or sing instead of you. Is it something spontaneous or do you decide it before the show?
Anders. There’s no big plan like "when this track will be over, I’ll pick that guy", you know? If we feel there’s a good vibe with the public while playing then I try to do something like that.

MI. Do you have any apprehension on a big tour like this one?
Anders. Not particularly. I mean, there’s always something that can go wrong, but I don’t think about it. It’s the same for everyone on tour.

MI. Then, I have got a couple of questions from members of the French fansite about IN FLAMES.
Anders. Yeah, sure.

MI. They want to know if you’re planning to release a new DVD soon?
Anders. Well, I know there have been some hints about a new DVD the past few years. However, we did not really talk about it, and I don’t think it will happen in the near future.

MI. They’re also asking if PASSENGER is dead now?
Anders. (Laughs) No, it is not dead. It’s more of buried for the moment, you see? We all are a bit busy by now, and we don’t want to force things just for the sake of releasing new songs. I guess we’ll return to this project when we’ll feel like we really want to write new stuff.
MI. Well, now Niclas is with you in IN FLAMES, so maybe it will be easier to get inspiration.
Anders. Sure, it may help fasten the process. Yet, I can tell you it won’t sound like the first one, our tastes evolved since the time it was released.

MI. In the studio diaries of the recording of A Sense Of Purpose, we can hear songs that still are unreleased. In one of them you even sing something like “mass consumption of greed”. Will they be available one day?
Anders. Yeah, they will. I can’t tell you which day exactly, but they’ll sure be on future releases.

MI. Here is the last question: what is your best album of this year?
Anders. I don’t really remember from which year come the albums I listen to. As they’re touring with us, I really enjoyed listening to the first album by GHOST, as I did with the one by INSENSE.

MI. Well, thank you for your time and your answers. It was a big honor to meet you, and I hope you’ll enjoy playing here tonight. Do you have any last word for your French fans?
Anders. It was a pleasure. Thank you for supporting us. Have fun tonight, cheers!


Ajouté :  Mardi 24 Janvier 2012
Intervieweur :  CyberIF.
Lien en relation:  In Flames Website
Hits: 11807
  
[ Réagissez sur le Forum ] [ Retour à l'index des Interviews ]

P
U
B
Cliquez SVP P
U
B
MI Facebook | MI YouTube | CD Reviews | DVD Reviews | Book Reviews | Interviews | Live Reports | Concours | Forums | Radio | Photos | M-I Tshirt | Contact | M-I Banner
Metal-Impact est inscrit à la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) sous le N° 818655. Conformément à la loi Informatique et Libertés en date du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez exercer ce droit en nous envoyant un courriel. Plus d'infos sur vos droits sur le site de la CNIL.
Page générée le 21/11/2017 à 16:35:43 en : 0,1369 secondes
| © Metal-Impact (2001-2016) | Webmaster et Rédacteur en chef : Blasphy De Blasphèmar